C'est mon boulot, France info

Nouveaux records en vue pour le recrutement de cadres

L'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres, publie ses derniers chiffres : la bonne santé de l'emploi cadre se confirme chaque année un peu plus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Depuis ce vendredi 1er mars 2019, les entreprises de plus de 1000 salariés doivent rendre public leur index d\'égalité salariale entre hommes et femmes. 
Depuis ce vendredi 1er mars 2019, les entreprises de plus de 1000 salariés doivent rendre public leur index d'égalité salariale entre hommes et femmes.  (MAXPPP)

La semaine dernière, l'Insee indiquait que le chômage était à son plus bas niveau depuis dix ans. Deuxième bonne nouvelle. Elle nous vient des cadres. Après une année 2018 record, les recrutements vont encore augmenter. Au point que les entreprises ont désormais sérieusement du mal à trouver les bons profils.

Du côté de l'emploi cadre, on commence à s'y habituer, à ces bonnes nouvelles. Ca fait six ans de suite que les recrutements sont à la hausse. 2018 a été un crû tout simplement exceptionnel : +11%.  C'était la troisième année de croissance à deux chiffres. L'Apec, comme chaque année, se livre à l'exercice de ses prévisions de recrutement. Leur outil est très fiable. Prudente, l'Apec table sur une nouvelle hausse des recrutements située entre +2 et +10%. Avec une forte probabilité qu'on soit à +6%. C'est donc encore une année d'excellente santé, même si la progression ralentit. Les arbres, dit-on en économie, ne peuvent pas monter jusqu'au ciel.

De plus en plus de recrutements

Même si les prévisions à plus long terme font entrevoir un chômage encore en baisse pour les cadres. Il est aujourd'hui très faible, à 3,5% contre 8,8% pour toute la population active. Mais en effet il devrait continuer à baisser. L'Apec prévoit qu'on devrait crever le palier symbolique des 300 000 recrutements de cadres dans deux ans, en 2021. L'an dernier, 266 000 contrats d'embauches "seulement" ont été signés.

Les entreprises embauchent des cadres souvent d'ailleurs en créant des postes là où il n'y en avait pas. On a un marché du travail qui monte en gamme. Pas moins de 74 000 postes de cadres ont été créés l'an dernier. Plusieurs causes. D'abord la digitalisation des entreprises, les nouveaux services numériques qu'elles proposent. On est loin d'en avoir fait le tour. Ensuite la mondialisation. Idem, elle se poursuit. Et enfin, tendance intéressante soulevée par l'Apec, le passage d'une culture basée sur le produit à une culture centrée sur le client. Il faut à tout prix valoriser l'expérience client. Et ça, ça demande des compétences particulières, très recherchées sur le marché.

La bonne santé de l'emploi cadre ne bénéficie pas à tout le monde

Ce sont toujours les mêmes qui sont chassés par les entreprises. Les fameux cadres avec dix ans d'expérience.  Pour les autres, c'est plus dur. La pénurie de talents fait que les entreprises se tournent vers les salariés moins expérimentés, et notamment les jeunes diplômés. Mais pour les plus anciens, ça reste dur.
Les 3,5% de chômeurs dans cette population a priori bénie ne doivent pas faire oublier qu'il y a une centaine de milliers de cadres au chômage de longue durée.
Et que pour eux, c'est très difficile de retrouver du boulot.

Depuis ce vendredi 1er mars 2019, les entreprises de plus de 1000 salariés doivent rendre public leur index d\'égalité salariale entre hommes et femmes. 
Depuis ce vendredi 1er mars 2019, les entreprises de plus de 1000 salariés doivent rendre public leur index d'égalité salariale entre hommes et femmes.  (MAXPPP)