C'est mon boulot, France info

Malakoff Médéric aide les personnes handicapées à se rendre dans les festivals

Tout l'été dans "C'est mon boulot", chaque jour une initiative citoyenne engagée par une entreprise. Insertion, environnement, bien être des salariés.Vendredi, la mutuelle Malakoff Médéric qui aide les personnes handicapées à se rendre dans les festivals.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une jeune femme au festval Hellfwest de Clisson (Loire-Atlantique), le 16 juin 2017.
Une jeune femme au festval Hellfwest de Clisson (Loire-Atlantique), le 16 juin 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les Folles journées de Nantes, les Eurockéennes de Belfort, Rock en Seine à Paris Foire en scène, le festival de Chalon-en-champagne ou encore Musilac à Chamonix, à tous ces festivals, les personnes handicapées ont désormais un accès plus simple grâce notamment à l'action de Malakoff Médéric.

La plupart de ces lieux sont difficilement accessibles

La mutuelle a découvert que ces lieux étaient d'un accès particulièrement difficile. Pour 60% d'entre elles, se rendre aux concerts est plus compliqué que d'aller au théâtre ou au cinéma. Hugues Dujeux, directeur général du groupe Malakoff Médéric : "Dans notre enquête auprès des personnes handicapées, on s'est rendu compte que l'accès aux festivals et l'accès aux concerts étaient très limités à la fois pour des problèmes financiers mais surtout pour des craintes de ne pas pouvoir y aller, que ce n'était pas des spectacles qui étaient pour eux. Donc on s'est dit qu'il fallait faire quelque chose." Le premier appui, il est humain. Des bénévoles de l'entreprise qui donnent un peu de leur temps tout simplement comme le précise Hugues Dujeux : "On a un engagement du personnel du groupe pour assurer pendant la durée du festival l'accompagnement des personnes handicapées. Faire en sorte que les plateformes soient réservées aux personnes handicapées, ne soient pas utilisées par d'autres personnes mais surtout aider les personnes handicapées à s'intaller, à veiller sur elles, les orienter et on a plus de 60 collaborateurs du groupe qui tous les ans vont sur plusieurs festivals."

Des sacs à dos vibrants

L'entreprise finance aussi des rampes d'accès dans ces cinq festivals mais elle va plus loin avec un procédé très novateur. Hugues Dujeux : "On équipe les personnes malentendantes avec des sacs à dos qui donnent des vibrations dans la colonne vertébrale en phase avec la musique. C'est impressionant de voir tous ces jeunes vibrer avec la musique. Avec de la musique classique, ce n'était pas franchement évident mais eux étaient enchantés par l'expérience."

Il y a aussi ce bar, aux Eurockéennes, tenu par des personnes malentendantes
et ces "boucles magnétiques" qui leur permettent d'entendre dans leur appareillage le son donné par la sonorisation. Aider les personnes handicapées à se rendre dans les festivals a aussi d'autres effets, Hugues Dujeux : "Ce qui nous intéresse aussi c'est de toucher l'autre public des festivaliers. Quand vous faites la fête à un festival avec une personne en fauteuil à côté de vous, vous ne voyez pas les personnes en fauteuil de la même façon après. Il y a un vrai changement de regard des festivaliers en général sur le handicap et de toucher une population souvent jeune mais parfois un peu plus agée et les faire progresser dans cet accueil des handicapés est important pour nous aussi." Malakoff Médéric permet aussi à des handicapés mentaux de se rendre dans les concerts en finançant le prix des billets pour elles et leurs accompagnateurs. 

Une jeune femme au festval Hellfwest de Clisson (Loire-Atlantique), le 16 juin 2017.
Une jeune femme au festval Hellfwest de Clisson (Loire-Atlantique), le 16 juin 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)