C'est mon boulot, France info

Les négociations sont de plus en plus difficiles

C'est l'un des effets surprenants de la crise : les négociations de toutes sortes n'ont jamais été aussi difficiles, selon le baromètre annuel d'un cabinet spécialisé dans les négociations difficiles

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les négociations sont de plus en plus difficiles © Maxppp)

Dans le monde du travail, on passe son temps à négocier. Avec son chef, avec ses équipes, avec des clients. Ça peut être du business ou du "dialogue social". Mais dans tous les cas, il semble que ces négociations soient de plus en plus tendues.

C'est en tout cas ce qu'affirme un cabinet spécialisé. "L'agence des négociateurs" a été fondée par un ancien spécialiste du Raid. Chaque année, la société ADN publie un baromètre. Et le cru 2014 est très mauvais. Les chiffres sont dans le rouge ! 78% des professionnels interrogés par le cabinet - il y en a près de 900 - disent que l'an passé, les négociations ont été plus difficiles. C'est 21% de plus qu'en 2013. Plus difficile, c'est-à-dire avec un interlocuteur qui n'est pas là pour trouver un accord, mais pour vous faire perdre et le faire gagner. Une négociation "gagnant-perdant". C'est le cas de 28% des négociations, assure cette enquête. En progression de 17% par rapport à l'an dernier.

D'après le fondateur de ce cabinet, c'est bien la crise économique qui a changé le climat des négociations. La crise inciterait à ne voir que le court terme. Quitte à arnaquer la partie adverse. Autre effet du climat tendu : selon l'ancien négociateur du Raid, la pression du temps et du résultat pousse certains profils difficiles - les obsessionnels ou les paranoïques, par exemple - à moins se contrôler et à laisser s'exprimer leurs travers. Quitte à rendre la négociation impossible.

(Les négociations sont de plus en plus difficiles © Maxppp)