Cet article date de plus de huit ans.

Les femmes seraient plus heureuses que les hommes au travail

écouter (5min)
Les inégalités sont nombreuses entre les hommes et les femmes au travail. Mais il en est une qui joue en faveur des femmes : elles seraient plus épanouies dans leur travail que les hommes. C'est la conclusion étonnante à laquelle vient de parvenir l'OCDE.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, ils auraient aussi des manières très différentes d'appréhender la vie professionnelle. Ils seraient même très inégaux face au bien-être au travail. C'est ce qu'affirme l'OCDE, qui a présenté hier soir une étude sur la question.
L'OCDE, qui réunit les pays les plus développés, a créé il y a dix ans un "indicateur du mieux vivre", le "better life index". L'oganisation affirme tout simplement que les femmes sont plus heureuses que les hommes au travail.
Mais elles sont aussi plus nombreuses dans les secteurs du soin, de la santé, des services à la personne. Des activités qui leur permettent justement un meilleur épanouissement, selon Alexandre Jost, fondateur de la Fabrique Spinoza, un think tank spécialisé sur le bonheur.

Il y a des nuances, quand même : cet indicateur du bonheur, mis au point par l'OCDE, montre que les femmes ne sont pas toujours emballées par le contenu même du travail, par les tâches qu'on leur confie...

Ces travaux étaient présentés hier par l'OCDE en association avec plusieurs réseaux de femmes, anciennes de HEC et de Science Po, et le Professionnal women's network, premier réseau de femmes cadres et dirigeantes en Europe.

Les femmes demandent moins d'augmentation que les hommes

En France, plus de la moitié des professionnels interrogés par le cabinet Accenture ont demandé une augmentation l'an dernier. Mais parmi eux, une différence flagrante : une beaucoup plus grande proportion d'hommes que de femmes. Autre enseignement de cette étude internationale : les femmes misent moins sur le réseau que les hommes pour faire avancer leur carrière.

Les trajets domicile-travail à vélo pourraient être remboursés

Le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, devrait l'annoncer aujourd'hui : il s'agit d'encourager les entreprises à rembourser les salariés qui viennent à vélo au boulot. Les frais kilomètriques profiteraient enfin aux cyclistes, et plus seulement aux automobilistes. Cette mesure est réclamée depuis plusieurs années par les fédérations d'usagers du vélo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.