C'est mon boulot, France info

L’entreprise ADP offre à ses salariés une parenthèse de culture et de philosophie à l’heure du déjeuner

Tout l'été dans "C'est mon boulot", chaque jour une initiative citoyenne engagée par une entreprise. Insertion, environnement, bien être des salariés. Jeudi, ADP qui offre à ses salariés une parenthèse de culture et de philosophie à l'heure du déjeuner.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Raphaël Enthoven, philosophe aux Rendez-vous des entrepreneurs à la CCI d\'Amiens (Somme), le 12 mars 2018.
Raphaël Enthoven, philosophe aux Rendez-vous des entrepreneurs à la CCI d'Amiens (Somme), le 12 mars 2018. (MAXPPP)

Des conférence de philosophes orgabisées pour le personnel des Aéroports de Paris. Passer du centre de Paris à des bureaux à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, ça peut faire un choc. Culturel notamment. Par exemple pour les salariés qui profitaient des terrasses et des expositions à l'heure du déjeuner. Pour faire passer la pilule, Laurent Cheval, responsable de la communication interne d'ADP a eu une idée. Faire venir des philosophes entre midi et deux. Et pas que pour les cadres du siège. Mais aussi pour les techniciens de maintenance, le personnel d'accueil, les pompiers. 400 métiers en tout. L'idée a été baptisée "hub culture" : "Lorsqu'on a lancé ces programmes de 'hub culture', c'était pour se dire comment fédérer autant de métiers et autant de catégories sociales différentes autour d'un même thème et la philosophie au final s'y prête bien." 

Raphaël Enthoven est venu parler de l'optimisme, André Comte Sponville du bonheur au travail, Charles Pépin de l'être ensemble tout en étant soi-même.Il y a eu aussi un universitaire pour disserter sur le Moyen Orient et un pasteur sur Martin Luther King. De quoi s'évader radicalement du bureau : "L'idée, c'était vraiment justement de privilégier à l'heure du déjeuner le temps long. Un temps pour penser, pour réfléchir, parce que dans l'entreprise aujourd'hui on n'a pas vraiment le temps. On zappe beaucoup d'un sujet à l'autre alors on s'est dit si on peut s'offrir cette pause pour que les gens puissent réflechir, s'interroger, à titre personnel bien sûr, à titre professionnel, pourquoi pas. La philosophie peut les y aider."

Les conférences ont lieu une fois par mois

Une heure et une demie-heure d'échange avec jusqu'à 400 personnes réunies dans le grand atrium ou sur Skype. Un tiers de cadres. Le reste en uniforme ou en tenue de travail. Un grand brassage où on n'hésite pas à prendre la parole. Laurent Cheval : "Les questions sont souvent très pertinentes. On avait un petit peu peur du côté élitiste de la philosophie et se retrouver face aux grands noms de la philosophie, cela puisse bloquer un petit peu les salariés et les collaborateurs et bien pas du tout." Les sujets sont inspirés par Philosophie magazine, avec lequel discute ADP et les retours sont excellents : "Quand vous avez à l'heure du déjeuner la possibilité de rencontrer un grand philosophe. Einthoven qui vient vous parler et qui se déplace jusqu'à Roissy, c'est vraiment vécu comme une chance, c'est un petit cadeau que l'on vous offre dans un quotidien qui n'est pas toujours facile." Un petit cadeau qui évidemment a un coût. Quelques milliers d'euros que ne regrette pas l'entreprise.

Raphaël Enthoven, philosophe aux Rendez-vous des entrepreneurs à la CCI d\'Amiens (Somme), le 12 mars 2018.
Raphaël Enthoven, philosophe aux Rendez-vous des entrepreneurs à la CCI d'Amiens (Somme), le 12 mars 2018. (MAXPPP)