C'est mon boulot, France info

Le taux de chômage des personnes handicapées en légère baisse

La semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées s'ouvre lundi 18 novembre. Alors que les derniers chiffres de l'Insee montrent une légère remontée du chômage, le chômage des personnes handicapées est lui en recul.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme handicapé en chaise roulante.
Un homme handicapé en chaise roulante. (NEU PHILIPPE / MAXPPP)

Alors que le taux de chômage des personnes handicapées est globalement deux fois plus important que celui des personnes valides, les chiffres marquent une tendance qui s'améliore, avec une de 1,1% des demandeurs d'emploi en situation de handicap par rapport à 2018, selon les derniers chiffres fournis par APF France Handicap. Une baisse plus rapide que celle qui concerne le reste de la population.

Néanmoins, le chômage de longue durée continue de progresser chez les personnes handicapées. Quatorze jours de plus par rapport à l'an dernier, alors que déjà la progression était de 28 jours par rapport à l'année précédente. Plusieurs éléments expliquent ce fort taux de chômage. Le nombre de personnes reconnues comme en situation de handicap et cherchant un emploi a augmenté. Plus 400 000 en quatre ans, selon l'APF. Le niveau de formation des personnes handicapées est inférieur à celui de la population générale : 35% seulement ont un niveau bac ou plus, contre 56% pour le reste de la population. Enfin, les demandeurs d'emploi en situation de handicap sont plus âgés que la moyenne, ce qui n'est pas un avantage quand on cherche du travail.

De nouvelles règles à partir de janvier

À partir du 1er janvier 2020, il y a de nouvelles règles qui s'appliquent pour les entreprises. Celles de plus de 20 salariés doivent employer au moins 6% de personnes handicapées, faute de quoi elles doivent payer une amende.
Désormais, c'est l'emploi direct qui est privilégié. Il devient plus intéressant pour l'entreprise de compter des personnes handicapées dans leurs rangs plutôt que de passer par des entreprises sous-traitantes, de faire travailler des Esat, des établissements d'aide par le travail ou des entreprises adaptées. Par ailleurs, même les plus petites entreprises doivent déclarer leur quota de travailleurs handicapés.

Une piste pour améliorer l'emploi des travailleurs handicapés : le numérique. Selon le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, 80 000 postes restent à pourvoir dans ce domaine. Développeurs, chef de projet digital, techniciens cybersécurité, administrateurs de réseau... Des métiers tout à fait accessibles aux personnes handicapées à condition qu'elles soient formées. Justement, leur compte personnel de formation est majoré. Et de plus en plus de formations leur sont ouvertes. Le réseau WebForce3, qui détient 50 écoles, vient même de lancer un dispositif de formation, Handi4Change, qui leur est réservé, notamment grâce à des cours à distance, en direct ou en replay.

Un homme handicapé en chaise roulante.
Un homme handicapé en chaise roulante. (NEU PHILIPPE / MAXPPP)