C'est mon boulot, France info

La radio d'entreprise, un nouveau mode de communication interne

On écoute de plus en plus la radio dans les entreprises. La radio, un nouveau mode de communication interne à destination des salariés.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Console de France Info © Jean-Christophe Bourdillat Radio France)

Tous les matins, de six heures à huit heures, les employés d’une grande enseigne de supermarchés écoutent la radio

Ils mettent les produits en rayon, préparent le magasin… en musique. Des disques dédicacés par d’autres salariés. Des infos pratiques aussi, des anniversaires, des infos sur l’actualité de l’entreprise. Le tout porté par deux animateurs que les employés du groupe connaissent bien. Les bases de la radio. Sauf qu’il s’agit d’une radio d’entreprise. Une façon de communiquer qui monte dans les grands groupes ces derniers temps. Grâce notamment aux nouvelles technologies. Désormais, les salariés peuvent écouter des programmes courts sur leur smartphones ou leur tablette, dans les transports, au bureau, ou même chez eux, en France ou à l’étranger. Gros avantage par rapport à l’écrit ou à la vidéo : on peut faire autre chose pendant qu’on écoute la radio.

Dans certaines entreprises, on réunit quand même des équipes dans une pièce pour écouter tous ensemble un programme

Mais dans ce cas, c’est parce que certains employés ont du mal à lire et qu’ils n’ouvriraient pas un journal interne ou une newsletter. Ca se pratique avec des ouvriers de l’eau, du nettoyage ou dans certains parkings… On peut ensuite poser des questions à un responsable présent dans la salle.

Autre possiblité, se connecter à un serveur depuis son téléphone, mobile ou de bureau, pour écouter une émission, qui peut être en direct, de la radio d’entreprise. Des programmes qui se sont professionnalisés.

La radio d’entreprise ne tue pas forcément l’écrit, le magazine interne ou la newsletter

Elle vient le plus souvent s’ajouter aux différents médias qui s’adressent aux salariés. L’écrit pour analyser un dossier lourd, la vidéo pour mettre en valeur une réalisation, le web pour stocker des données et la radio pour tout ce qui doit aller vite, tout ce qui est important, et tout ce qui peut s’incarner.

Airbus et le ministère de la Défense ont choisi par exemple la radio pour diffuser leurs offres d’emploi en interne, et même à destination du grand public. Quand c’est un chef de service qui parle du poste à pourvoir, c’est plus vivant, et on peut même écouter le témoignage de salariés qui exercent le métier, dans l’endroit en question. Le Ba-ba de la radio, dont l’efficacité n’a pas échappé aux communicants de l’entreprise.

(Console de France Info © Jean-Christophe Bourdillat Radio France)