C'est mon boulot, France info

L'informatique en quête d'experts

Les métiers de l'informatique font partie de ceux qui peinent à attirer des candidats à l'embauche. Pour les entreprises, c'est une préoccupation majeure.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Maintenance informatique dans une entreprise varoise © MaxPPP)

 Neuf entreprises sur dix ont subi des attaques informatiques dans les 12 derniers mois, c'est dire si les spécialistes de la cyber sécurité ont de beaux jours devant eux. On n'en forme pas encore assez en France, et les pros sont très recherchés. Le budget sécurité augmente trois fois plus vite que les autres postes liés aux nouvelles technologies.

Les banques et les industries sont les plus gros recruteurs, mais aussi la fonction publique et d'une manière générale toutes les entreprises doivent aujourd'hui protéger leurs données. La DCRI, la direction centrale du renseignement intérieur, compte ainsi recruter 150 experts en sécurité informatique l'an prochain.

Des cours de "hacking éthique"

Barbara Muntaner, rédactrice en chef de cidj.com, le site du centre d'information jeunesse, donne quelques pistes pour exercer ce métier : "Après un bac, un DUT ou un BTS d'informatique suivi après d'une licence pro, on peut parler en particulier d'une licence pro à l'IUT de Maubeuge de "hacker éthique". Ces jeunes-là, à leur entrée en formation, ont des cours de droit avec un avocat spécialisé pour être informés de ce qu'ils risqueraient en cas de dérapage, pour qu'ils restent bien dans le droit chemin, et leur nom est communiqué à la DCRI ".

On peut aussi préparer un bac +5, un diplôme d'ingénieur avec une spécialisation en sécurité informatique ou un master en sécurité des systèmes informatiques. Des spécialisation qui permettent de bien négocier son salaire. Les experts de la sécurité informatique sont payés 25% de plus que les autres informaticiens. La pénurie de talent joue toujours en faveur du candidat.

(Maintenance informatique dans une entreprise varoise © MaxPPP)