C'est mon boulot, France info

Et si vous passiez à la réunion en marchant ?

C'est le dernier sujet à la mode dans le monde des entreprises. Tout le monde se plaint du trop plein de réunions : les cadres y passeraient cinq semaines par an, des réunions jugées improductives par un salarié sur deux... Alors si on faisait ces réunions en marchant ? Les plus grands patrons ont déjà adopté cette méthode.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jeff Weiner, le patron de Linkedin, estime que cette méthode \"élimine les distractions\".
Jeff Weiner, le patron de Linkedin, estime que cette méthode "élimine les distractions". (ERIC AUDRAS / MAXPPP)

Les plus grands patrons, c'est vrai, mais aussi les plus grands philosophes sont convaincus de l'influence positive de la marche sur la créativité. Rousseau écrivait que "la marche avait quelque chose qui animait et avivait ses idées". Et Nietzsche affirmait "n'accorder foi à aucune pensée qui ne soit née en plein air". Citations littéraires mises à part, ces derniers temps tout le monde chante les louanges des réunions qui se font en marchant. Jeff Weiner, le patron de Linkedin, dit que cette méthode "élimine les distractions". Mark Zuckerberg, de Facebook, décide s'il va embaucher quelqu'un en marchant avec lui.  Et puis bien sûr Steve Jobs, le fondateur d'Apple, se promenait avec son "chef designer" pour accoucher de nouveaux produits. Si vous voulez vous faire une idée du succès de ce concept, sachez que la conférence TED qui parle des réunions en marchant a été vue... plus de trois millions de fois.

Le mieux, c'est encore d'être à deux

Mais pourquoi les réunions seraient plus efficaces en marchant ? Tout d'abord tous les spécialistes disent que cette méthode n'est valable que pour les réunions de trois ou quatre personnes maximum. Et que le mieux, c'est encore d'être à deux, parce que c'est une façon d'effacer les symboles hiérarchiques. On n'est pas dans le bureau de quelqu'un, l'un dans le siège du chef, l'autre dans celui de l'invité. On est debout, au même niveau. On est dans un lieu neutre et le fait de marcher ensemble libère la parole. On peut se dire plus de choses...

On serait même plus créatifs. C'est une étude de l'université de Stanford qui le dit.
Les chercheurs ont comparé deux groupes d'étudiants qui avaient un problème à résoudre. Le premier assis, le deuxième en marchant. Ils ont constaté une différence de 60% de créativité en plus en faveur des "hommes debouts". Une différence qui s'est même prolongée après la marche.

Ni mails, ni Power Point, ni smartphone

Problème, on ne peut pas prendre de notes quand on marche... Les partisans de ces "walking meetings" disent justement que cela permet de se concentrer sur l'essentiel. Pas de smartphone, pas de mails, pas de Power point. On lit les documents importants avant. Et tout de suite après on se fait un petit compte rendu. Une méthode parfaite pour nous, à la Maison de la radio, toute ronde : mais attention, les réunions, du coup, peuvent y devenir interminables...

Jeff Weiner, le patron de Linkedin, estime que cette méthode \"élimine les distractions\".
Jeff Weiner, le patron de Linkedin, estime que cette méthode "élimine les distractions". (ERIC AUDRAS / MAXPPP)