Emploi : les villes moyennes attirent les travailleurs qui quittent les grandes villes

écouter (3min)

La tendance se confirme : le nombre d’offre d’emploi est en forte progression dans les villes moyennes.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photo aérienne d'Angers (Maine-et-Loire) et son chateau. (JOSSELIN CLAIR / MAXPPP)

Où faut-il poser ses valises en régions pour trouver un emploi ? Le site d’emploi Hellowork, qui a diffusé plus de 3,7 millions d’offres d’emploi l’année dernière, a épluché ses statistiques pour trouver la réponse. Le site a établi un classement des villes moyennes selon le nombre d’offres d’emploi qu’elles ont offert en 2021. Et il y a deux grandes gagnantes ex aequo : Angers Loire Métropole et le Grand Dijon.

Chacune concentre ainsi 13% des offres d’emploi diffusées sur l’ensemble des villes moyennes. Ensuite, il faut compter sur la communauté urbaine de Tours, sur Annecy, suivi par Saint-Etienne, Valence-Romans, Caen La Mer, en Île-de-France Paris-Saclay et Saint-Quentin-en-Yvelines, et enfin la communauté d’agglomération de Reims. Mais si on regarde là où la progression du nombre d’offres d’emploi a été la plus forte en 2021 par rapport à 2020, c’est alors le Grand Dijon, Annecy et Caen La Mer qui arrivent en tête.

Du côté des régions qui diffusent le plus d’offres d’emploi, il y a aussi des surprises puisque ce n’est pas l’Île-de-France qui arrive en tête, mais bien Auvergne-Rhône-Alpes, qui concentre 18% des offres d’emploi en CDI diffusée par les sites d’Hellowork.

L’Île-de-France n’arrive que deuxième, devant les Pays-de-la-Loire, la Nouvelle Aquitaine et le Grand Est. Mais là aussi, certaines régions s’illustrent par leur dynamisme. Quand on regarde celles qui connaissent la plus forte progression en 2021 par rapport à 2020, ce sont alors les Pays-de-la-Loire qui progressent le plus vite, suivis par la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie et la Bourgogne. Toutes ont doublé leur nombre d’offres d’emploi en CDI en un an.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a baissé de 12,6% en 2021

Le quatrième trimestre 2021 aura décidément été un très bon crû pour l’emploi. Après les chiffres de Pôle emploi diffusée jeudi 26 janvier, avec une baisse de 5,9% des demandeurs d’emploi en catégorie A, ceux qui n’ont exercé aucune activité, ceux d’Hellowork vont dans le même sens.

Le site a enregistré un quasi doublement du nombre de ses offres en 2021 par rapport à 2020. Et le quatrième trimestre a affiché un record historique, avec un million d’offres d’emploi enregistré. Un chiffre que le site n’avait jamais enregistré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.