C'est mon boulot, France info

Egalité femmes-hommes : obtenir une augmentation, ça s'apprend

A Nantes, une formation permet aux femmes d'apprendre à mieux négocier leur salaire... et ça marche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un homme et une femme se serrent la main.
Un homme et une femme se serrent la main. (MAXPPP)

Mardi 22 octobre, Murielle Pénicaud est revenue au micro de franceinfo sur son plan de lutte contre les inégalités salariales. La ministre du Travail a prévenu que les entreprises où subsistent des différences de salaires entre les hommes et les femmes auront trois ans pour agir.

À Nantes, une formation permet aux femmes d'apprendre à mieux négocier leur salaire. Et ça marche plutôt bien puisque plus de la moitié des femmes qui ont suivi cette formation – trois heures, en groupes d'une quinzaine – ont négocié une augmentation. 55% d'entre elles ont obtenu gain de cause, en salaires ou en primes.

750 femmes ont déjà suivi cette formation entièrement gratuite, ouverte à toutes, étudiantes, salariés, chômeuses, qu'elles habitent Nantes, les environs ou ailleurs. Car la formation est proposée par Audencia, l'école de commerce de Nantes. Elle vient tout récemment d'être appuyée par une marraine de poids : Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Ce que l'on apprend au cours de cette formation

Audrey a 42 ans, elle travaille dans le secteur de la communication à Nantes. Et elle a suivi la toute première session de "Négotraining", il y a un an : "Ça m'a appris à prendre confiance en moi, à prendre conscience de ma valeur sur le marché du travail et de mon employabilité. Ça m'a appris à bien préparer les entretiens pour négocier mon salaire." Pour bien négocier son salaire, dans son nouveau travail, puisqu'elle a changé d'employeur quelques mois après la formation, elle a appliqué ce qu'elle avait appris... la "stratégie de la fourchette" : "C'est une stratégie qui permet de mettre un point bas et un point haut, de viser le milieu de la fourchette et de mettre un point de résistance qui se situe en bas de la fourchette."

Audrey a du coup obtenu 85% de ce qu'elle avait demandé. Pour elle, tout repose sur la préparation de l'entretien : "C'est vraiment la clé. J'avais fait des simulations de calcul, j'avais conscience de tous les éléments qui constituent la rémunération, parce qu'il n'y a pas que le salaire, il y a les avantages en nature, les avantages sociaux et une fois qu'on a tout bien listé, ça permet de ne pas se tromper et d'être sûr d'atteindre ce qu'on a visé." Negotraining prépare par exemple à répondre aux objections les plus classiques. La formation permet aussi aux femmes tout simplement de prendre conscience des différences salariales : 9% de discrimination pure, inexpliquée. Audiencia espère former 5 000 femmes à la négociation salariale d'ici 2020.

Un homme et une femme se serrent la main.
Un homme et une femme se serrent la main. (MAXPPP)