C'est mon boulot, France info

Des milliers de salariés s'affrontent dans un challenge de marche au travail

Une compétition inter-entreprises, qui débute mardi, consiste à faire marcher le plus possible les salariés, tous volontaires. L'objectif est de lutter contre la sédentarité... qui n'est pas très bonne pour la santé.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des salaries franciliens sur le Parvis de la Defense, le 6 décembre 2017.
Des salaries franciliens sur le Parvis de la Defense, le 6 décembre 2017. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Rester assis sept heures par jour devant un écran. Ce n'est... pas bon pour la santé. Du tout. Mais j'ai la solution : il faut s'inscrire au challenge Bewalk.


La compétition démarre le 15 mai, et dure une semaine. Elle voit s'affronter cette année 1 900 équipes de quatre volontaires. En tout, 7 600 salariés de 200 entreprises partout en France y participent. Des entreprises venant de tous secteurs. L'idée, comme le nom l'indique, c'est tout simplement de marcher. Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas par jour, l'équipe d'EDF, qui a remporté le challenge l'an dernier, a fait sur la semaine "40 kilomètres par jour et par personne" !

Un marathon par jour et par personne

L'équipe d'EDF menée par Eric Auber a parcouru un marathon par jour et par personne pendant 7 jours ! Ça fait 1 554 361 pas ! Le tout mesuré par une application que chaque participant télécharge. Chaque équipe peut suivre le classement en direct. Ça motive. Eric Auber et ses trois collègues se sont pris au jeu. Ils travaillaient l'an dernier à La Défense, et ont tout fait à pied : "On habite à dix kilomètres de notre lieu de travail. Le matin, au lieu d'aller en RER, on y allait à pied. Le soir pareil", explique le chargé d'équipe.

Tout était prétexte pour marcher, poursuit Eric Auber : "Effectivement, il faut se lever un peu plus tôt et on rentre un peu plus tard le soir. Le midi, on allait marcher une heure ou deux dans un parc. Et puis, on ne prenait plus d'ascenseur, on a des sites très grands, on marche déjà pas mal dans une journée normale. Et puis le week-end on a fait des randonnées pendant plusieurs heures".

De bonnes habitudes

L'équipe gagnante emporte un week-end à La Plagne avec des sportifs comme Marie-José Pérec ou Fabien Galthié. Mais surtout de bonnes habitudes. Eric Auber et ses collègues remettent cette année leur titre en jeu. Mais ils ont de toute façon gardé de bonnes habitudes : "On évite les ascenseurs, on va voir les collègues plutôt que de leur envoyer un mail."

Et pour vous rassurer, le simple fait de se lever et de faire quelques pas au moins une fois par heure suffirait à lutter contre les méfaits de la sédentarité.

Des salaries franciliens sur le Parvis de la Defense, le 6 décembre 2017.
Des salaries franciliens sur le Parvis de la Defense, le 6 décembre 2017. (VINCENT ISORE / MAXPPP)