C'est mon boulot, France info

Covid-19 : un nouveau protocole sanitaire en entreprise

Avec le déconfinement qui s'amorce mercredi 19 mai, de nouvelles règles vont s’appliquer aussi pour les entreprises. Un nouveau protocole sanitaire a été préparé par le ministère du Travail. Il insiste notamment sur l’aération des locaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un open space doit être régulièrement aéré. Photo d\'illustration.
Un open space doit être régulièrement aéré. Photo d'illustration. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)

Ce nouveau protocole sanitaire appliqué aux entreprises a été envoyé au patronat et aux syndicats par les services d’Elisabeth Borne. Il détaille les nouvelles règles qui s’appliquent à partir de mercredi 19 mai dans les entreprises. Le retour au bureau, ça n’est pas pour tout de suite. Le protocole maintient la règle du télétravail cinq jours sur cinq pour tous ceux qui le peuvent, avec une soupape de sécurité d’un jour par semaine pour tous ceux pour qui l’isolement est trop pénible. La nouveauté porte sur l’aération.

Le protocole reprend les préconisations du Haut conseil en santé publique et recommande d’aérer un maximum les espaces de travail. Quand un système d’aération performant n’est pas disponible, il est demandé aux entreprises, tout simplement, d’ouvrir, en même temps quand c’est possible, en grand, portes et fenêtres. Le protocole recommande aussi de mesurer le dioxyde de carbone dans l’air avec un détecteur de CO2.

L'employeur doit laisser ses employés aller se faire vacciner

Le document évoque aussi les autotests et la vaccination. Pour les autotests, les entreprises vont bien pouvoir les proposer, à leur tour, à leurs salariés. Elles devront respecter les règles de volontariat et de secret médical. Les salariés devront être informés sur les autotests par un professionnel de santé. En cas de test positif, le salarié sera isolé à son domicile.

Concernant la vaccination, le protocole énonce l’obligation, pour l’employeur, d’autoriser ses salariés à s’absenter pendant leurs heures de travail pour aller se faire vacciner dans leur service de santé au travail. Le salarié doit informer l’employeur de son absence pour visite médicale, mais il n’aura pas à en préciser le motif. En revanche, le texte précise qu’il n’existe pas d’autorisation d’absence de droit pour un salarié qui part se faire vacciner ailleurs, même si le texte incite les employeurs à faciliter l’accès des salariés à la vaccination.

Le protocole se penche aussi sur les salariés qui reviennent au travail après une longue période de chômage partiel et qui peuvent avoir besoin de se "réapproprier des gestes professionnels non pratiqués depuis de longs mois." Le protocole recommande de les accompagner dans le cadre d’un dialogue social interne.

Un open space doit être régulièrement aéré. Photo d\'illustration.
Un open space doit être régulièrement aéré. Photo d'illustration. (FRANCOIS DESTOC / MAXPPP)