Covid-19 : les arrêts de travail ont augmenté de 30% entre janvier et mai 2021

écouter (3min)

Le Covid-19 est à l'origine de près d'un arrêt maladie sur deux, selon une enquête menée par le groupe Malakoff Humanis.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un avis d'arrêt de travail (image d'illustration). (VIANNEY SMIAROWSKI / FRANCE-BLEU CHAMPAGNE)

Le nombre d'arrêts de travail a bondi de 30% entre janvier et mai 2021, selon une enquête menée par le groupe Malakoff Humanis que franceinfo a pu consulter. Le Covid-19 est à l'origine de près d'un arrêt maladie sur deux, 46% exactement. Un arrêt sur cinq a des origines psychologiques, ce qui traduit, d'après cette étude une fragilisation générale de l'état mental des salariés. Ces arrêts sont provoqués par la dépression, l'anxiété, le stress, l'épuisement professionnel. On parle le plus souvent de burn-out. D'après cette étude, 41% des salariés estiment que la crise sanitaire a eu un effet négatif sur leur santé mentale. Les femmes, les cadres et les parents isolés sont encore plus touchés que les autres par cette dégradation.

"On peut faire l'hypothèse que les arrêts pour raison psychologique vont continuer à occuper une place plus importante et donc vont conduire à une aggravation du nombre de jours d'arrêt maladie", explique Anne-Sophie Godon, directrice des services chez Malakoff Humanis. Autre tendance qui devrait s'affirmer ces prochains mois, la programmation des interventions chirurgicales qui n'ont pas pu se dérouler durant la crise sanitaire. Cela risque de créer une augmentation probable des arrêts maladies en fin d'année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est mon boulot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.