C'est mon boulot, France info

Comment j'ai retrouvé un boulot. Delphine y est arrivée en travaillant son réseau

Jeunes, moins jeunes, ils sont restés plusieurs mois au chômage, mais ils s'en sont sortis. Pendant deux semaines on raconte leur histoire. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un groupe discute.
Un groupe discute. (MAXPPP)

Pour suivre son mari, Delphine doit démissionner de son travail dans le secteur associatif, à Paris. Débarquer à Lyon, sans travail, sans connaître personne, dans un secteur où, selon elle, 80% des postes ne donnent pas lieu à la publication d'une annonce, Delphine choisit de ne pas rester dans son coin : "J'entame une démarche réseau en disant que j'arrive à Lyon, l'enjeu c'est de faire savoir que j'existe, est-ce que vous pouvez me dire de quoi est fait votre quotidien et est-ce que vous pouvez me recommander une personne que je pourrais aller voir de votre part ?" Le secret, ne surtout pas demander de travail aux personnes rencontrées : "J'étais là pour écouter les gens et les faire parler de leur métier. J'ai glané énormément d'informations et j'ai rencontré énormément de monde."

Delphine entreprend cette démarche réseau sans en avoir les clés. C'est à l'Apec qu'elle va mieux comprendre comment cela fonctionne : "J'ai rencontré une conseillère qui m'a recommandé d'intégrer un groupe de chercheurs d'emploi. On avait au moins cinq rendez-vous tous ensemble sur plusieurs semaines et l'idée c'était d'évoluer et d'avoir le regard des autres."

Demander des contacts, pas un job

L'approche réseau, c'est surtout sur ce point que Delphine va peaufiner sa démarche : "Ils nous ont vraiment expliqué comment rythmer cette démarche réseau, comment l'animer. Je le faisais de façon intuitive, mais eux m'ont expliqué comment le faire de façon quasiment professionnelle." Delphine applique les principes : faire parler les gens de leur expérience, demander des contacts, pas un job et un jour, bingo : "Un jour, au bon endroit, au bon moment, j'ai plu à cette personne parce que j'avais des infos suite à mes rencontres précédentes sur le secteur et le métier. Du coup, à la fin de l'entretien, la personne m'a dit : 'je me demande si on n'est pas en phase de recrutement en ce moment, laissez-moi deux minutes', elle est sortie de la pièce et elle est revenue avec une autre personne et on a directement enchaîné sur un entretien."

Un entretien qui débouche sur une embauche. Neuf mois d'efforts, de rencontres, à raison de quatre rendez-vous par semaine, qui payent en quelques minutes : "Je suis sortie de là et j'ai commencé dix jours après, à peine le temps de me retourner, c'était assez dingue." Aujourd'hui Delphine a créé sa propre entreprise, mais c'est bien parce qu'elle a décroché ce premier job qu'elle y est parvenue. Et rien ne se serait produit sans toutes ces rencontres.

Un groupe discute.
Un groupe discute. (MAXPPP)