C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Trop de jeunes connaissent mal la vie professionnelle

À quoi ressemble une entreprise? Beaucoup de jeunes l'ignorent. La rencontre avec un professionnel lié à sa formation est primordiale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un jeune salarié va-t-il rester dans cette entreprise ?
Un jeune salarié va-t-il rester dans cette entreprise ? (MAXPPP)

Les jeunes connaissent mal le monde de l'entreprise. Du coup, ils ont du mal à choisir un premier poste et ils en changent rapidement. Ceux qui s'en tirent le mieux sont ceux qui ont rencontré un professionnel avant d'entrer dans la vie active.

À l'heure où de nombreux jeunes sont en stage ou en train de chercher un job d'été, ils sont encore très nombreux à ignorer purement et simplement le monde du travail avant d'y faire leur entrée. Ils sont plus d'un sur deux à n'avoir jamais rencontré de personne qui font le métier dans lequel il se sont finalement engagés.

Selon une photographie des jeunes au début de leur carrière réalisée par la startup My Job Glasses, le fait de rencontrer des professionnels fait toute la différence. Parmi les jeunes qui estiment avoir trouvé leur emploi rapidement, un sur deux a rencontré un professionnel. En revanche, les deux-tiers de ceux qui ont eu du mal à trouver du travail n'ont justement pas rencontré de représentant de leur métier.

Une orientation mal choisie ?

La méconnaissance du monde professionnel les amène à quitter rapidement leur premier emploi. Près d'un sur deux reste moins d'un an dans son premier emploi. C'est surtout vrai chez les moins de 25 ans et ceux qui ont moins que le niveau bac. Quatre sur dix mettent en avant la faiblesse du salaire et le manque d'intérêt de ce premier poste. Mais c'est le reflet d'un choix d'orientation qui laisse beaucoup de place au hasard. Dans cette étude, moins d'un jeune sur quatre déclare avoir choisi son premier emploi par conviction. Et une majorité d'entre eux ne sait pas vraiment dans quelle voie orienter ses recherches un an avant d'avoir fini leurs études. Dans une courte majorité de cas, les jeunes déclarent avoir choisi leur premier emploi par besoin, par défaut, ou même ne pas l'avoir choisi du tout...

En bref

Un frigo jaune pour liquider les invendus de la cantine.commence tout doucement à se répandre dans les entreprises. On y trouve les entrées, les plats et les desserts qui n'ont pas été écoulés le midi dans le restaurant destiné aux salariés. L'idée est qu'ils les emportent le soir, gratuitement, pour eux-mêmes, pour une personne dans le besoin ou pour un sans abri. Le Frigo Jaune, c'est son nom, envoie une notification aux salariés via une application pour les informer de ce qu'il reste.

Un jeune salarié va-t-il rester dans cette entreprise ?
Un jeune salarié va-t-il rester dans cette entreprise ? (MAXPPP)