C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Menuisier, un métier en déficit de candidats

Pendant deux semaines, "C'est mon boulot" s'intéresse aux métiers auxquels on peut se former en moins d'un an et qui garantissent de trouver du travail. Lundi, le métier de menuisier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un menuisier choisit une planche pour la transformer.
Un menuisier choisit une planche pour la transformer. (MATT CARDY / GETTY IMAGES EUROPE)

Devenir menuisier peur s'acquérir rapidement et on est sûr de trouver du travail car il y a plus d'offres d'emplois que de menuisiers agenceurs bien formés sur le marché. 

Les exemples sont nombreux. Bénéteau, le fabricant de bateaux, recrute 350 personnes, mais n'arrive pas à trouver des menuisiers pour habiller l'intérieur de ses bateaux. Le chantier Ocqueteau, sur l'île d'Oléron, désespère lui aussi de trouver des menuisiers agenceurs. La pénurie de ces spécialistes du bois est criante. Les entreprises sont à la recherche de professionnels qualifiés mais il y a trop peu de candidats. Il y a plus d'offres d'emplois que de menuisiers agenceurs bien formés sur le marché. La tension sur ce métier n'a pas échappé à Luc Olivares, 35 ans, bordelais et ancien conducteur de poids lourd. Il bricolait bien un peu les meubles, mais quand on entre en formation à l'Afpa pour un parcours de sept mois, on reprend tout à zéro. Et pour s'inscrire, il n'y a pas d'autre exigences que savoir lire, écrire et compter. Pour devenir menuisier agenceur, la voie est ouverte à tous. Luc Olivares en est persuadé: "C'est à la fois très technique parce que cela demande beaucoup de concentration et de reflexion. Ce n'est pas qu'une formation manuelle. Et aussi beaucoup de travail, de préparation avant l'usinage." 

Devenir son propre employeur

Une bonne proportion des futurs menuisiers agenceurs sont des demandeurs d'emploi ou des salariés en reconversion. Parmi ceux-là, nombreux sont ceux à avoir envie de se mettre à leur compte. C'est le cas de Luc : "Je voulais être artisan et à mon compte pour retaper, relooker et fabriquer des meubles. Ce serait pour travailler seul et peut-être en association avec un ami qui lui est déjà menuisier depuis longtemps."

La plupart des emplois de menuisiers agenceurs se trouvent dans les TPE et les PME. On peut par exemple aménager des bateaux, des campings cars ou travailler dans le bâtiment. Il s'agit de faire du sur-mesure, du haut de gamme, bien loin des meubles vendus dans les enseignes spécialisées. Un menuisier agenceur fabrique des cuisines, des salles de bains, des bibliothèques. Il sait aussi raccorder l'électricité et les sanitaires. Le métier a de plus en plus besoin de technicien très qualifiés. Les machines sont de plus en plus souvent à commandes numériques, ce qui requiert un bon niveau. Et ce qui explique le déficit de candidats pour ce métier qui garantit pourtant un accès très facile à l'emploi.

Un menuisier choisit une planche pour la transformer.
Un menuisier choisit une planche pour la transformer. (MATT CARDY / GETTY IMAGES EUROPE)