C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Le bulletin de paie électronique arrive le 1er janvier

Le 1er janvier 2017, la fiche de paie ne sera plus en format papier mais pourra être délivrée dans une version électronique.

Un bulletin de paie.
Un bulletin de paie. (MOUILLAUD RICHARD / MAXPPP)

À partir de l'an prochain la fiche de paie pourra être délivrée dans sa version électronique, dématérialisée, à la place de la version papier. C'est une petite révolution pour les salariés français, mais pour nos voisins, c'est déjà de l'histoire ancienne. En Allemagne, 95% des bulletins de paie sont déjà dématérialisés. En Grande-Bretagne, c'est 73%. En France le mouvement a déjà commencé. 15% des fiches de paie ne sont déjà plus en version papier.

La loi Travail veut aller plus loin. Elle fait du bulletin dématérialisée la règle et le papier l'exception. Auparavant il fallait au préalable demander au salarié s'il était d'accord. A partir du 1er janvier, il faudra s'assurer qu'il ne s'y oppose pas. Nuance. Ce passage au format électronique est facilité à partir du 1er janvier, mais les employeurs qui le souhaitent peuvent évidemment rester à la version papier.

Le bulletin sera disponible sur un espace personnel sécurisé

L'intérêt de cette dématérialisation, c'est d'abord une source d'économies pour les entreprises. Bercy les a chiffré à 50 centimes par bulletin de paie. Ni enveloppe, ni papier, ni coût d'acheminement, ni manipulations... Le bulletin de paie ne pourra pas être envoyé par mail mais il sera hébergé dans un espace sécurisé auquel le salarié aura accès via un code.

La loi prévoit aussi que l'on puisse accéder à ses bulletins de paie depuis l'espace qui héberge son compte personnel d'activité, le CPA. En cas de fermeture de l'entreprise ou du prestataire en charge de la conservation des fiches de paie, les salariés seront prévenus trois mois à l'avance afin de pouvoir mettre la main sur leurs documents personnels.

Le bulletin ne comptera plus que 20 à 30 lignes

Au 1er janvier, le bulletin de paie va aussi être simplifié. Ce bulletin de paie plus court s'imposera à toutes les entreprises de plus de 300 salariés. Entre 20 et 30 lignes de la fiche, qui en compte aujourd'hui plus de 40, seront réorganisées. Les cotisations sociales seront ramassées en cinq catégories. Les contributions dues par l'employeur seront regroupées en une seule ligne. L'idée est que les salariés connaissent clairement le coût du travail et des cotisations. Là encore, c'est une question d'économie. Une fiche de paie coûte aujourd'hui entre 17 et 33 euros par mois à l'employeur. Son coût devrait être ramené à 12 euros en moyenne.

En bref

Un auto-entrepreneur sur trois cumule son activité avec un travail salarié

Le revenu global de ces personnes atteint 2 100 euros nets mensuels, dont seulement 14% proviennent des activités d'auto-entrepreneur, ce qui en fait clairement un complément de revenu.

Un bulletin de paie.
Un bulletin de paie. (MOUILLAUD RICHARD / MAXPPP)