C'est mon boulot, France info

Baisse du chômage : les jeunes diplômés sont les premiers à en profiter

Les jeunes qui ont fait leurs études en alternance s'en sortent encore mieux que les autres. Ils sont plus recherchés par les entreprises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des jeunes étudiants suivent un cours dans un amphithéâtre d\'une faculté de Paris. Photo d\'illustration.
Des jeunes étudiants suivent un cours dans un amphithéâtre d'une faculté de Paris. Photo d'illustration. (MAXPPP)

Le chômage est en net recul sur un an : -3,1%. Une catégorie profite particulièrement de cette embellie : les jeunes diplômés. Ils trouvent du travail plus vite, de plus en plus souvent même avant d'avoir fini leurs études.

Décrocher un emploi avant même d'avoir obtenu son diplôme, c'est une situation de plus en plus courante. Pas moins d'un tiers des jeunes entre bac+2 et bac+5 sont dans ce cas, selon une étude sortie cet automne par le cabinet de recrutement Walters People. Plus des deux tiers d'entre eux n'attendent pas trois mois. Mais ce qu'il faut voir surtout c'est que cette situation, déjà excellente, s'améliore ces dernières années. Ces jeunes diplômés trouvent très vite du travail, ils sont 15% de plus qu'il y a un an. L'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres, confirme cette tendance : son baromètre annuel constate également que la part des jeunes diplômés en poste six mois après leur sortie d'étude progresse. Il y a une autre traduction à ce marché de l'emploi en embellie pour les jeunes : ils restent de moins en moins longtemps en poste. Pas moins de 85% des jeunes diplômés ne dépassent pas trois ans dans leur premier emploi. Les candidats sont donc sur-sollicités, mais deux profils se détachent encore plus particulièrement. Ce que veulent les entreprises, elles sont toutes les mêmes, c'est à la fois un diplôme et une première expérience professionnelle.

Les études en alternance plébiscitées

Ce sont donc les jeunes qui ont fait leurs études en alternance qui s'en sortent encore mieux que les autres. Ils connaissent le monde du travail, ils n'ont aucun mal à s'adapter et ils sont donc en plus recherchés que les autres.
Deuxième catégorie de jeunes qui s'insèrent de plus en plus vite sur le marché du travail : les ingénieurs. Ils sont très sollicités dans les nouvelles technologies, mais aussi dans l'agro-alimentaire, l'industrie pharmaceutique, la construction ou la logistique.

Les jeunes sont-ils toujours embauchés d'abord en CDD ? Pour un quart d'entre eux c'est le cas. Mais la proportion des jeunes diplômés qui décrochent d'emblée un CDI est en nette hausse, note l'Apec. Ils sont 68% dans ce cas, alors qu'ils étaient respectivement 62 et 55% les deux années précédentes. Le recours au CDD pour les jeunes en fin d'études a donc perdu dix points en l'espace de deux promotions. Idem pour le statut cadre. Il est de plus en plus fréquent chez les jeunes avec toutefois des différences hommes-femmes. Les jeunes filles sont moins souvent en CDI et au statut cadre que leurs homologues garçons. En cause, le plus grand nombre de filles qui entrent dans les PME, moins généreuses en statut cadre, et dans le secteur public, où les contrats temporaires sont plus fréquents.

Des jeunes étudiants suivent un cours dans un amphithéâtre d\'une faculté de Paris. Photo d\'illustration.
Des jeunes étudiants suivent un cours dans un amphithéâtre d'une faculté de Paris. Photo d'illustration. (MAXPPP)