Aéronautique : après deux années de trou d'air, les embauches redécollent

écouter (3min)

L'aéronautique recrute massivement : 15 000 postes rien que pour cette année, et 6 000 alternants. Les entreprises sont prêtes à former leurs nouvelles recrues pour satisfaire leurs besoins.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
la chaîne d'assemblage de l'A350 à l'usine Airbus à Toulouse (Haute-Garonne). (PASCALE DANYEL / RADIO FRANCE)

On n'y croyait plus. L'aéronautique, mais aussi le spatial et la défense avaient été durement frappés par la crise sanitaire. Ce n'est plus qu'un mauvais souvenir. Philippe Dujaric, directeur Affaires Sociales et Formation du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) : "On est en reprise d'activité forte depuis plusieurs mois maintenant. Donc on renoue avec la croissance forte, et du coup des embauches importantes."

"Une véritable révolution est en train d'être mise en œuvre pour préparer les nouveaux avions de la prochaine décennie."

Philippe Dujaric

à franceinfo

Il y a une nouvelle montée de la production chez Airbus, qui nécessite beaucoup d'embauches, mais aussi dans l'aviation de défense, avec les récents succès du Rafale. Les hélicoptères se portent bien, ainsi que les avions d'affaires, dont la production est fortement repartie à la hausse. Mais les recrutements sont aussi tirés vers le haut par la nouvelle ère dans laquelle s'engage l'aéronautique. Pour produire l'avion de demain, décarboné, digital et connecté. 

Pour pourvoir tous ces postes, il va falloir former. Les entreprises de l'aéronautique se lancent dans ce chantier. Pour présenter les métiers, les entreprises, parfois des PME méconnues, le Gifas vient de lancer un nouveau site, laéorecrute.fr. Ce n'est pas un site d'emploi, mais on y trouve les liens vers les rubriques recrutement des entreprises qui embauchent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.