C'est mon argent, France info

Qu'est-ce-que la finance solidaire ?

La semaine de la finance solidaire se déroule actuellement à Paris avec plus d’une centaine de manifestations portant ce slogan "donnez du sens à votre argent". La finance solidaire, c’est une autre façon d’épargner qui veut conjuguer placement et responsabilité sociale et environnementale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La finance solidaire, une autre façon d'épargner © Fotolia)

Un million de Français ont souscrit un placement solidaire.  Cela représente une cagnotte de 6,836 milliards d’euro. Un montant qui progresse chaque année: +13% en un an. Il y a trois façons d’investir : soit directement, soit par l’intermédiaire de son entreprise, ou bien en investissant dans le capital de sociétés impliquées dans l’économie social et solidaire.

Des placements financiers différents 

Il y a d'abord les "livrets d’épargne solidaire" ,  mais aussi les "comptes à terme" ... Vous prêtez de l’argent à votre banque. Cet argent est destiné à réaliser des opérations solidaires : la construction de logements sociaux, par exemple. Un prêt généralement pré-défini avec des durées choisies de 3 mois à 2 ans. Au terme de cette période, vous récupérez votre capital  et si  la durée est assez longue, cela vous a rapporté un peu plus de 1%, soit plus que le livret A, mais à condition de laisser son argent jusqu’au terme convenu.

Dans l’assurance vie, placement préféré de Français, il existe aussi des contrats solidaires. 

C’est très récent et cela concerne ceux qui ont un patrimoine important. C’est ce que l’on appelle "les contrats vie-génération" . Pourquoi génération ? Parce qu’ils offrent un avantage successoral important. Autrement dit une transmission moins taxées à condition d’investir dans une PME ou dans l’immobilier locatif social à hauteur de 33% de son épargne. On prend donc des risques, ce n’est pas un produit financier pour tout le monde.

Investir solidaire via son entreprise

De quelle manière ? En utilisant l’épargne salariale. Les PEE (plan d’épargne entreprise) ou les PERCO (les plans d’épargne de retraite collectif) . Parmi les fonds dans lesquels on place son argent, on doit avoir la possibilité d’investir dans un fonds "90/10" : le gestionnaire doit investir 10% de l’actif dans l’économie sociale solidaire. C’est un choix que beaucoup de salariés qui ont accès à l’épargne salariale font puisque plus de 72% de l’épargne solidaire provient de l’épargne salariale.

Les produits financiers solidaires accessibles aux particuliers

Vous pouvez vous adresser à votre banque qui a certainement des fonds "90/10" sous forme de Sicav et de fonds communs de placement dans leur compte titres par exemple.

Enfin, dernière possibilité pour investir dans l’épargne solidaire: souscrire des actions dans une société de l’économie sociale et solidaire. On achète des actions ou des parts sociales. On doit s’engager à conserver ces titres pendant 5 ans. En échange on bénéficie d’une réduction d’impôts de 18% du montant investi, dans la limite de 50 000 euros pour un célibataire et de 100 000 euros pour un couple.

Comme quoi on peut être généreux et néanmoins savoir compter…

(La finance solidaire, une autre façon d'épargner © Fotolia)