C'est mon argent, France info

C'est mon argent. Ce qui va changer dans la fiscalité des contrats d'assurance vie

C'est mon argent, avec Les Échos Patrimoine sur franceinfo, vous donne des conseils pratiques sur la modification de la fiscalité des contrats d'assurance vie. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Selon le gouvernement, la fiscalité de l\'assurance-vie sera préservée jusqu\'à 150.000 euros d\'encours nets par personne (photo d\'illustration)
Selon le gouvernement, la fiscalité de l'assurance-vie sera préservée jusqu'à 150.000 euros d'encours nets par personne (photo d'illustration) (MAXPPP)

La fiscalité des contrats d'assurance vie doit bientôt être modifiée. Concrètement, comme le reste des produits d’épargne – à quelques exceptions près comme le Livret A ou le LDD —, les produits de l’assurance vie vont être soumis à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. Ce n’est pas une bonne affaire pour tout le monde. 

Qui est concerné ?

Il ne faut pas s’affoler : Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, l’a encore affirmé aux Échos cette semaine, la fiscalité de l'assurance-vie sera préservée jusqu'à 150 000 euros d'encours net par personne, donc 300 000 euros pour un couple. Rien ne va changer pour les revenus provenant des versements que vous aurez effectué avant l’entrée en vigueur de la réforme, quel que soit leur montant. 

Qui va y perdre 

Avec les règles précédentes, qui restent applicables pour les petits contrats et tout ce qui a été versé avant la réforme, la taxation globale était de seulement 23% au total pour les contrats de plus de huit ans. Il y avait dans ces 23% un impôt de 7,5% et les prélèvements sociaux de 15,5%. Signalons au passage que les prélèvements sociaux vont passer à 17,2%. Ceux qui vont faire de gros versements après la réforme auront une fiscalité moins avantageuse, même en gardant leur contrat huit ans, car ils seront taxés à 30% au lieu de 23%.

Certains avantages seront-ils préservés ?

Oui, car on pourra toujours choisir le barème de l’impôt sur le revenu, si c’est plus intéressant ; et surtout, les abattements sont préservés. Après huit ans, les gains de l’assurance vie sont exonérés d’impôts à hauteur de 4 600 euros pour une personne seule soit 9 200 euros pour un couple, ce qui permet à un couple de retirer environ 30 000 euros par an net d’impôt.

En conclusion, que faut-il faire si on a une assurance vie 

On peut faire des versements tout de suite pour bénéficier encore de l’ancienne fiscalité. Elle devrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain... à moins que ce ne soit dès le 27 septembre, date de la présentation du projet de loi de finances.
L’assurance vie reste en tout cas intéressante pour les épargnants qui ne veulent pas prendre de risque et continuent à faire confiance aux fonds en euros. Car le capital est garanti, même sur leur rendement est faible. Ils n’ont rapporté en moyenne que 1,8% en 2016. L’assurance vie offre aussi des avantages pour transmettre son patrimoine. Et ça, on n’y touche pas.

Selon le gouvernement, la fiscalité de l\'assurance-vie sera préservée jusqu\'à 150.000 euros d\'encours nets par personne (photo d\'illustration)
Selon le gouvernement, la fiscalité de l'assurance-vie sera préservée jusqu'à 150.000 euros d'encours nets par personne (photo d'illustration) (MAXPPP)