L’acupuncture est-elle efficace ?

écouter (3min)

"C’est ma santé" avec Martin Ducret, médecin et journaliste au "Quotidien du Médecin", et des précisions sur une nouvelle étude chinoise sur les effets de l'acupuncture sur des femmes enceintes souffrant de douleurs lombaires. 

Article rédigé par
Martin Ducret - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'acupuncture et les douleurs lombaires des femmes enceintes. Une nouvelle étude chinoise démontrerait son efficacité. (Illustration) (KYONNTRA / E+ / GETTY IMAGES)

Alors que l’acupuncture, très populaire en France, suscite la méfiance de la communauté scientifique en raison de son faible niveau de preuve, une nouvelle étude chinoise qui teste l’efficacité de l’acupuncture sur les douleurs lombaires des femmes enceintes vient d’être publiée dans une revue internationale, le BMJ open.  

franceinfo : En quoi consiste cette étude ?  

Martin Ducret : Cette étude est une méta-analyse, c'est-à-dire que les auteurs ont sélectionné les 10 études considérées comme les plus sérieuses parmi des centaines sur le sujet. Au total, plus de 1 000 femmes enceintes ont bénéficié d’acupuncture au niveau du dos dans le but de soulager des douleurs lombaires causées par la grossesse, qui sont des douleurs fréquentes, et qui peuvent être très invalidantes.

Les résultats de cette méta-analyse montrent que l'acupuncture permet de soulager ces douleurs et d’améliorer la qualité de vie des femmes pendant leur grossesse, et sans risque d’effets secondaires, notamment chez le fœtus et lors de l’accouchement.  

Mais, les résultats de cette méta-analyse chinoise sont à prendre avec des pincettes ?  

Oui, j’ai contacté le professeur en santé publique, Bruno Falissard de l’Université Paris-Saclay, et il conteste la méthodologie de cette méta-analyse. Pour lui, elle n’a aucune validité scientifique, parce que les 10 études choisies sont trop différentes pour être comparables, et surtout elles n’ont pas comparé l’efficacité de l’acupuncture face à un placebo. Or, pour qu’une étude soit solide scientifiquement, il est impératif d’établir cette comparaison.  

Quand vous parlez de placebo en acupuncture, qu’entendez-vous ?  

En acupuncture, le placebo est possible grâce à l’application d’aiguilles télescopiques rétractables, qui donnent la sensation de piqûre mais qui, en réalité, ne pénètrent pas la peau. A ce jour, la grande majorité des études ayant comparé l’acupuncture versus placebo, n’ont montré aucune supériorité de l’acupuncture. De plus, le principe de cette médecine ancestrale chinoise, basée sur les méridiens, n’a aucune preuve scientifique sérieuse.  

Néanmoins l’acupuncture est plébiscitée par beaucoup de français ?  

Oui, tout à fait. L’acupuncture semble soulager bon nombre de patients. Pour le professeur Falissard, c’est probablement grâce à l’effet contextuel de cette thérapie. Un acupuncteur prend le temps de s’occuper de son patient, il l’écoute et le prend en charge dans son ensemble.

De plus, l'acupuncture, en cas de douleurs chroniques permet d’éviter la prise de médicaments antalgiques potentiellement pourvoyeurs d’effets secondaires. Elle est donc particulièrement intéressante chez les femmes enceintes souffrant de douleurs lombaires en complément de la kinésithérapie et de l’ostéopathie.  

L'étude chinoise sur les effets de l'acupuncture chez les femmes enceintes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.