Des photos "choc" pour alerter sur les dangers des boissons sucrées

écouter (3min)

Des poumons noirs, des dents très abîmées, vous avez sûrement déjà vu ces photos choquantes sur les paquets de cigarettes pour dégoûter les fumeurs. Des chercheurs américains ont testé la même idée sur des boissons sucrées dans un faux supermarché. 

Article rédigé par
Géraldine Zamansky - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De nouveaux emballages qui choquent sont testés, pour inciter les consommateurs à consommer moins de sucre, notamment les boissons sucrées. (Illustration) (STEFKA PAVLOVA / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Avec Géraldine Zamansky, journaliste au magazine de la Santé sur France 5, on parle aujourd'hui de cette idée qu'ont eue des chercheurs américains pour inciter les consommateurs à diminuer leur absorption de sucre. Vous connaissez ces photos impressionnantes de poumons noirs, de dents très abîmées, sur les paquets de cigarettes, pour dégoûter les fumeurs. Ces chercheurs ont testé la même idée sur des boissons sucrées.

franceinfo : C’est sérieux ? Ces chercheurs ont créé de nouveaux emballages pour alerter les consommateurs ?

Géraldine Zamansky : Presque. Ils ont surtout créé un petit supermarché-laboratoire. Et quand les participants à l’étude arrivaient au rayon des boissons, ils découvraient sur toutes celles qui contenaient beaucoup de sucre, des photos impressionnantes. L’une montre un pied noirci par la gangrène. Avec une légende expliquant que l’excès de boisson contenant des sucres ajoutés, augmente le risque de diabète.

Et la gangrène est effectivement une des terribles complications du diabète de type 2, celui lié à une alimentation trop riche, conjuguée à un manque d’activité physique. L’autre photo montre une autre victime potentielle de ce diabète : un cœur. Mais pas un joli dessin. Non, un vrai cœur, sorti d’une autopsie. Avec une légende explicite sur la mise en danger de cet organe vital.

Ils ont sorti l’artillerie lourde ! Et cela a été efficace ?

Oui, pour le savoir évidemment, il y a eu autant de personnes, 160 avec la même diversité sociale et culturelle, qui sont allées dans ce faux supermarché. Et cette fois, de simples étiquettes de barre-code étaient ajoutées sur les bouteilles.

Résultat, sans photos choc, près de la moitié des participants ont pris une boisson sucrée. Mais face au pied tout noir ou au cœur, il y en avait moins d’un sur trois. Et dans ce sous-groupe sucré, le choix était moins lourd en calories. Surtout, en remplissant un questionnaire, 73% des parents exposés à ces images ont trouvé que ça les aidait à prendre une bonne décision pour la santé de leurs enfants. Ils allaient désormais moins leur servir ce type de boisson.

Faudrait-il en arriver là pour réduire l’obésité qui touche désormais aussi notre population, enfants y compris ? Ce n’est plus seulement un problème américain ?

Les auteurs de cette étude y sont favorables. Mais ces images sont vraiment difficiles à supporter pour de jeunes enfants si elles restent sur la bouteille. Faudrait-il des dessins moins violents mais informatifs pour alerter sur tous les sodas ? Sans oublier les jus de fruits qui sont aussi très sucrés ?

Cela semble en tout cas peu probable dans un avenir proche. Car face aux résistances de l’industrie agro-alimentaire, nos autorités n’ont même pas rendu obligatoire le Nutri-score, vous savez, ce code en lettres et en couleurs, pour nous orienter vers les aliments notés "A" et vert, plutôt que "E" et rouge. Même s’il a des limites, ce code a quand même déjà fait chuter les ventes de ces "cancres" au niveau diététique ! C’est pour ça que l’industrie résiste !

>>> À lire

L’étude

Manger Bouger

Bilan Nutri-Score

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.