C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Les gestes barrières, et après ?

Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart, revient sur les gestes barrières qui aident à éviter de se faire contaminer. Resteront-ils en usage ? Notamment le lavage des mains. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Quid des gestes barrières à l\'issue de la crise sanitaire ? (Illustration)
Quid des gestes barrières à l'issue de la crise sanitaire ? (Illustration) (GETTY IMAGES / E+)

Depuis un an, on établit des gestes barrières qui sont de bons réflexes contre les virus. On se lave davantage les mains, on porte un masque, on ne se serre plus la main, on ne se fait plus la bise. On se vaccine davantage aussi contre la grippe, notamment. On en parle avec Jean-Paul Hamon, médecin généraliste à Clamart et président d'honneur de la fédération des médecins de France. 

franceinfo : Est ce que, selon vous, tout cela va perdurer dans les mois, les années qui viennent ? 

Jean-Paul Hamon : Écoutez, j'espère que le lavage des mains va perdurer parce que la seule bonne nouvelle de cette pandémie, c'est que les gastro-entérites ont quasiment disparu des cabinets médicaux. Ce ne serait pas un mal que ça perdure, parce que là aussi, on a vu beaucoup moins de grippes cette année, et ce n'est sans doute pas étranger au port du masque. 

Pas de grippe, pas de bronchiolite, pas de gastro-entérite, vous étiez presque "désoeuvré" ?

On l'était, je vous assure qu'il y a eu une baisse de l'activité dans les cabinets de médecine générale pendant la période d'hiver, incontestablement, à cause de ça. 

Est-ce que vos patients vous demandent si ils pourront à nouveau se faire la bise, se serrer la main ? Et qu'est-ce que vous leur répondez ? 

Écoutez, se serrer la main, je ne sais pas si ça va reprendre, parce que les gens ont pris l'habitude maintenant de se toucher le coude, de se toucher le pied en rigolant. Mais se faire la bise, cette absence de bise va sûrement rester pendant encore un petit moment, parce que bon, le virus va toujours être un petit peu dans l'air.

Tout en se lavant les mains et tout en portant le masque ?

Tout en se lavant les mains et en portant le masque dans des lieux fermés, dans les transports, oui. Dans les restaurants, dans les classes, dans les salles d'attente, dans les petits commerces, je pense qu'il y aura des purificateurs d'air qui auront fait leur place, et dont on commence à parler de plus en plus. Je pense que ce sera généralisé, qu'on pourra lutter comme ça efficacement contre les virus. 

Quid des gestes barrières à l\'issue de la crise sanitaire ? (Illustration)
Quid des gestes barrières à l'issue de la crise sanitaire ? (Illustration) (GETTY IMAGES / E+)