C'est ma santé, France info

C'est ma santé. 250 000 personnes souffrent d'une MICI en France

En France, 250 000 personnes souffrent d'une MICI. Une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. À partir de mardi et pendant un mois, un bus sillonne la France pour informer sur cette maladie très handicapante.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un dessin représentant des intestins.
Un dessin représentant des intestins. (DE AGOSTINI PICTURE LIBRARY / DE AGOSTINI EDITORIAL)

Il existe un groupe de maladies méconnues et taboues : les MICI, les Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin. À partir de mardi 7 novembre et pendant un mois, un bus va sillonner la France pour informer sur cette maladie. Il est mardi à Nancy. Les MICI concernent beaucoup de monde.

Dans notre pays, 250 000 personnes souffrent d'une MICI. Derrière ces quatre lettres se cachent en réalité deux maladies : la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Près de 8 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, principalement entre l'âge de 15 et 35 ans.

Malheureusement, aucune cause de ces maladies n'a été clairement identifiée. De nombreuses études sont en cours pour étudier le rôle de l'environnement, notamment celui de la pollution. On soupçonne aussi les additifs alimentaires. Une autre piste s'intéresse aux effets des antibiotiques durant l'enfance. Enfin, plusieurs gènes pourraient favoriser la survenue de ces maladies.

Les toilettes doivent être proches

Elles provoquent une inflammation du tube digestif qui peut toucher tous les segments de ce tube digestif de la bouche jusqu'à l'anus. Les symptômes sont nombreux avec une alternance entre phases de poussées, donc crise, et rémission. Il peut y avoir une perte d'appétit, un amaigrissement, une grande fatigue, de la fièvre, de violentes douleurs abdominales. Mais deux symptômes sont particulièrement gênants pour la vie quotidienne et expliquent que ces maladies soient taboues : les personnes atteintes sont victimes de diarrhées avec 4 à 20 selles par jour, elles souffrent aussi d'une envie impérieuse d'aller aux toilettes qui gâche véritablement leur vie. Cela peut paraitre trivial mais dès qu'elles sortent, elles doivent repérer les toilettes à proximité. Une réalité dont elles souffrent beaucoup.

On ne peut pas guérir de ces maladies

Des médicaments peuvent être prescrits pour limiter les symptômes, parfois la chirurgie est proposée mais elle ne guérit pas, elle soulage juste les malades.
Le principal moyen pour limiter les symptômes est de suivre quelques règles de vie : réduire au maximum son stress, arrêter totalement le tabac si l'on fume. L'activité physique est aussi conseillée car elle participe à l'équilibre général du corps. La marche, le jogging, le vélo, la natation sont excellents.
Il faut adapter son alimentation pour améliorer le transit intestinal et soulager certains symptômes digestifs.
Enfin, des malades trouvent un réconfort en suivant des cours de sophrologie, de yoga, grâce à l'acupuncture, à l'hypnose. L'ostéopathie peut aussi s'avérer utile.

Un dessin représentant des intestins.
Un dessin représentant des intestins. (DE AGOSTINI PICTURE LIBRARY / DE AGOSTINI EDITORIAL)