Cet article date de plus de six ans.

Replanter un arbre en entreprise

écouter (5min)
A la veille de la COP 21, les opérations pour mobiliser les citoyens se multiplient, notamment dans les entreprises qui incitent leurs salariés à planter un arbre..
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Planter des arbres © Fotolia)

 Il y a quelques jours, une cinquantaine de salariés mais aussi d'actionnaires du Crédit Agricole sont allés à Cuise la Motte dans l'Oise pour planter 800 arbres, principalement des feuillus, pour régénérer une forêt qui a souffert pendant la Première Guerre mondiale. Le groupe a aussi décidé de supprimer un certain nombre de courriers papier pour préserver la ressource forestière, et il a préféré par exemple la convocation par mail. Face au succès de cette opération, il projette de replanter 8.000 arbres en tout, cette année en France.

Une opération préparée par l'entreprise Reforest' Action qui propose aux entreprises, mais aussi aux particuliers, des projets de préservation de l'environnement. Cet arbre régénérera la forêt, améliorera le captage de l'eau dans le sol, et surtout captera du CO2.

C’est aussi une façon de souder les équipes

Comme n'importe quelle opération de team building, l’entreprise peut ainsi créer des liens entre ses équipes, comme ces séminaires de travail ou les salariés font du saut en parachute ou des courses de kart, sauf que ce séminaire se passe en pleine forêt.

C'est une façon aussi pour l'entreprise de redorer son blason auprès de ses salariés, par exemple en montrant qu'elle peut aussi préserver la planète, même si parfois ses activités sont quand même polluantes pour le climat...

Mais ces actions de reforestation sont un bon indicateur aussi de la demande d'actions concrètes de la part des salariés pour l’environnement. L'entreprise Reforest' Action par exemple, qui propose ce type d'actions, vient de fêter ses 5 ans, elle a sensibilisé plus de 100.000 collaborateurs en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.