C'est ma maison, France info

C'est ma maison. Quelles démarches pour bien vendre un logement ?

Réussir sa vente, c’est vendre vite et au bon prix ! Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, donne aujourd'hui quelques conseils précieux, surtout si vous êtes sur le point de mettre votre logement en vente. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Façade d\'immeuble sur laquelle est apposée une annonce de vente de biens mobiliers à Paris.
Façade d'immeuble sur laquelle est apposée une annonce de vente de biens mobiliers à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le premier conseil c’est de bien fixer le prix de vente

Un bien au prix du marché trouve toujours preneur ! Il faut donc se renseigner sur l’état du marché en consultant les annonces immobilières.

On peut faire appel à un expert en évaluation, on propose par exemple pour 49 euros une estimation en ligne livrée en 48 heures : cela peut vous permettre de vendre rapidement et au bon prix et c’est particulièrement utile en ce moment parce que le marché redevient dynamique et que les prix ont tendance à augmenter.

Il faut aussi faire réaliser les diagnostics

Ces diagnostics doivent être fournis lors de la signature du compromis mais bien souvent l’acquéreur demande à les consulter dès la visite. Ces diagnostics portent sur la performance énergétique, la présence de plomb, d’amiante ou de termites, les installations de gaz et d’électricité. Pour une maison de 100 m2, il faudra compter environ 500 euros pour un dossier de diagnostics complet.

Pour les logements en copropriété, il faut également fournir la surface Carrez du logement à l’acheteur et demander au syndic une liste de documents sur la copropriété et sa santé financière.

On parle souvent de home-stagging. En quoi cela consiste ?

Il s’agit de mettre en valeur le logement, en le rendant attrayant et au goût du plus grand nombre, afin de favoriser la vente. Même si vous êtes fier de votre décoration, il faut rendre votre maison moins personnelle, afin que l’acquéreur puisse s’imaginer dans le logement.

Et une maison encombrée apparaît plus petite qu’elle ne l’est en réalité. Concrètement, cela signifie qu’il va falloir débarrasser et ranger ! Il faut également faire les petites réparations pour éviter que l’œil de l’acquéreur accroche sur des défauts.

Et finalement, comment trouver l’acquéreur ?

Deux méthodes : on peut donner un mandat de vente à une agence ou publier une annonce sur les sites de vente de particulier à particulier comme PAP.fr. Evidemment, l’intérêt de vendre par soi-même, c’est d’économiser le montant de la commission qui représente plusieurs milliers d’euros, ça vous permettra par exemple de faire les travaux dans votre nouvelle maison.

Une fois l’acquéreur trouvé, c’est le notaire qui s’occupe de tout : la signature du compromis de vente, l’acte de vente définitif, les démarches administratives, la remise des clés, le versement du prix...
Vous trouvez l’acquéreur, le notaire s’occupe du reste !

De Particulier à Particulier.
De Particulier à Particulier. (PAP.FR)

Façade d\'immeuble sur laquelle est apposée une annonce de vente de biens mobiliers à Paris.
Façade d'immeuble sur laquelle est apposée une annonce de vente de biens mobiliers à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)