C'est en France, c'est en Europe, France info

Pouvoir effacer son nom des sites Internet

Viviane Reding, commissaire à la Justice et aux Droits fondamentaux propose de renforcer la protection des données personnelles des internautes. Cette question préoccupe 72% des européens et 83% des français. La mesure phare est de donner à chacun le droit à "l'oubli numérique".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Qui n'a pas transmis un jour une adresse électronique, une photographie ou des renseignements professionnels à un site Internet ? Que deviennent par la suite ces informations personnelles ? Avec les progrès technologiques et la mondialisation de la Toile, l'utilisation de ces données n'est plus contrôlable. C'est pourquoi, la Commission européenne propose de réviser la législation européenne qui date de 1995 et d'adapter ses règles aux réalités de l'âge numérique.

Chaque entreprise devra avoir le consentement explicite de l'intéressé, y compris si les données sont transférées à un autre site. L'internaute est propriétaire de ses données, pour que son consentement soit libre et averti, il doit savoir à l'avance ce que l'on compte en faire. Et s'il demande qu'on les efface, l'entreprise qui les aura diffusées devra en informer toutes celles qui les détiendront, c'est le droit à l'oubli .

Le projet est de faire une législation unique dans l'UE dont l'application sera confiée à l'autorité nationale, en France ce sera la Cnil. (Commission nationale de l'Informatique et des Libertés).

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)