Donner aux enfants l’envie de lire

écouter (3min)

À l'occasion du salon du livre du Montreuil jusqu'au 6 décembre, en Seine-Saint-Denis, franceinfo revient aujourd'hui sur la question de la lecture. Pourquoi il est si important de donner le goût de la lecture aux enfants. Le décryptage de la psychanalyste Claude Halmos. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La lecture donne un grand plaisir aux enfants et les aide à se construire. (Illustration) (CATHERINE DELAHAYE / STONE RF / GETTY IMAGES)

Le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis se tient en ce moment jusqu'au 6 décembre, à Montreuil. L'occasion de revenir sur ce sujet si important de la lecture, qui préoccupe de nombreux parents. 

franceinfo : Pourquoi est-il si important que les enfants lisent ? Et comment faire pour les amener à lire ?      

Claude Halmos : La lecture est importante parce qu’elle donne à l’enfant un plaisir très grand et qui, de plus, l’aide à se construire. Elle l’aide à développer son vocabulaire, mais surtout, beaucoup plus profondément, à comprendre l’importance du langage, grâce auquel on peut exprimer ce que l’on ressent, et le partager avec d’autres. Elle lui permet de découvrir des choses qu’il ne connaît pas encore : des pays, des animaux. Et donc de se rendre compte de la richesse du monde. Ce qui non seulement lui donne du bonheur, mais soutient son envie de vivre.

Elle lui fait découvrir, au travers des histoires qu’il lit, des sentiments qu’il n’a pas encore éprouvés ou, au contraire, se rendre compte qu’il n’est pas le seul à éprouver ce qu’il éprouve ; ce qui est rassurant. Il peut prendre conscience de problématiques importantes (la liberté, la solidarité...).  

Et puis surtout la lecture est un ailleurs, toujours à portée de main vers lequel il peut partir, quand il en a besoin.    

Les écrans peuvent-ils apporter la même chose à un enfant ?    

Le rapport aux écrans est radicalement différent. Un enfant, quand il lit, est toujours créatif, parce qu’il imagine les protagonistes des histoires qu’il lit. Et la création qu’il en fait est toujours singulière : 3 enfants qui lisent la même histoire l’imaginent de 3 façons différentes. Et il est aussi toujours actif parce que le fait d’imaginer la gestuelle des personnages, lui permet de rester ancré dans son corps.

À l’inverse, face à un écran, l’enfant est passif parce que les images le comblent : il en a "plein les yeux", et il n’a plus rien à imaginer. Et il est aussi sans corps parce qu’il rentre tellement dans l’écran par les yeux, qu’il en perd la conscience de son corps. Et il aurait besoin, d’ailleurs, d’avoir toujours à ses côtés quelqu’un dont la présence physique le rappelle à la réalité, et le ramène dans son corps.  

Comment peut-on donner à un enfant le goût de la lecture ?  

C’est une question importante mais elle culpabilise trop souvent les parents qui ne lisent pas, ou ceux qui ont le goût de lire mais n’arrivent pas à le transmettre à leurs enfants.

Par rapport à cela, il faut savoir d’abord que l’on ne peut pas tricher avec un enfant : il sent toujours tout. Donc si l’on n’aime pas lire, il faut le lui dire : "on ne m’a pas aidé. Je le regrette, et j’aimerais que ce soit différent pour toi". Et puis on ne peut transmettre une chose que si l’on a du plaisir à le faire. Donc, si l’on n’en a pas, il vaut mieux passer le relais à quelqu’un d’autre, et ce n’est pas un drame.

Les enfants n’ont pas besoin de parents qui sachent tout faire. Ils ont besoin de parents capables de leur parler vrai. Et enfin, il faut se rappeler qu’il y a mille façons d’arriver à la lecture. Donc si un enfant veut lire un catalogue, on le félicite !  

                                 -----------------------------------------------

Retrouvez la chronique de Cécile Ribault Caillol sur la BD de Claude Halmos, publiée chez Casterman le 20 octobre dernier, pour donner envie de lire à vos enfants : Le pyjama de la Tour Eiffel.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.