C'est dans ma tête, France info

C'est dans ma tête. L'école : essentielle pour apprendre la vie sociale

L'école à la maison est désormais plus encadrée, c'est une des mesures votées par l'Assemblée nationale afin de lutter contre l'intégrisme religieux et les "séparatismes". Faire classe à domicile sera soumis à une autorisation. On a entendu des parents s'en plaindre, mais qu'est-ce que l'école signifie pour les enfants ? Décryptage avec la psychanalyste Claude Halmos. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Il faudra désormais une autorisation pour faire l\'école à ses enfants à la maison. Illustration
Il faudra désormais une autorisation pour faire l'école à ses enfants à la maison. Illustration (LILY FRANEY / GAMMA-RAPHO / GETTY IMAGES)

Depuis le vote à l’Assemblée nationale, de la semaine dernière, les possibilités d’école à la maison ont été restreintes, et soumises à une autorisation du Rectorat.

On a beaucoup parlé des parents qui souhaitaient ce mode d’instruction pour des raisons religieuses, et aussi de ceux qui le choisissaient pour d’autres raisons, et qui se sentent aujourd’hui privés d’une liberté. Mais on n’a que très peu parlé de ce qu’il représente pour les enfants. Les précisions et l'éclairage de la psychanalyste Claude Halmos. 

franceinfo : Est-ce important, pour les enfants d’aller à l’école, et si oui, pourquoi ?    

Claude Halmos : L’école est un élément essentiel de la construction d’un enfant. Non pas seulement à cause des connaissances qu’il y acquiert, mais parce que l’apprentissage de la vie sociale qu’il y fait – et qu’il ne peut pas faire dans sa famille – lui permet de mettre en place, et de développer les capacités dont il aura besoin toute sa vie, pour être capable de vivre sans problèmes, dans la société, et notamment dans le monde du travail.        

Vous pouvez nous expliquer cela ?      

L’école est pour l’enfant, le premier lieu social. C’est-à-dire le premier lieu où, après avoir eu dans sa famille, du fait de liens fondés sur l’amour, une place attitrée, il devient "un parmi les autres".  Où il doit apprendre à tisser avec ces autres des relations, et de plus se confronter à des adultes qu’il ne connaît pas ; et à un système dans lequel les liens ne sont plus fondés sur les sentiments, mais sur le travail : l’enseignant est là pour enseigner, et les élèves pour apprendre. 

L’enfant fait donc, à l’école, sa première expérience du monde réel. Elle est difficile, mais elle lui fait faire un pas en avant décisif dans sa construction.       

Pourquoi ?     

À L’école, l’enfant ne peut plus compter sur ses parents pour le protéger. Il va donc, devant le faire lui-même, découvrir en lui de nouvelles forces, et donc acquérir une nouvelle confiance en lui. Et l’école est aussi pour lui le premier lieu où ce ne sont pas ses parents qui "commandent", et où il n’est plus sous leur regard. Et cela lui ouvre une nouvelle autonomie, une nouvelle liberté pour préciser ses opinions, ses goûts, sa personnalité. D’autant qu’il y découvre des adultes avec d’autres fonctionnements, d’autres idées, et qui lui renvoient une autre image de lui.      

Pourquoi alors certains parents tiennent-ils à l’école à la maison ?       

La plupart pensent offrir ainsi à leurs enfants une école plus épanouissante. Avec sans doute, chez certains, un désir de le préserver de l’extérieur, qui renvoie à ce qu’ils ont eux-mêmes, vécu. Mais, de façon générale, on n’explique pas assez aux parents le rôle de l’école ; et le leur, qui n’est pas d’isoler leur enfant des rigueurs du monde, mais de lui apprendre, pas à pas, et jour après jour, à les surmonter à la fois matériellement, et psychologiquement. 

Accepter de se séparer de son enfant pour qu’il aille à l’école, tout en restant à ses côtés pour lui parler, et l’aider, c’est lui donner la chance de découvrir le monde "en conduite accompagnée". Et c’est, pour lui, une préparation inégalable à la vie adulte.              

Il faudra désormais une autorisation pour faire l\'école à ses enfants à la maison. Illustration
Il faudra désormais une autorisation pour faire l'école à ses enfants à la maison. Illustration (LILY FRANEY / GAMMA-RAPHO / GETTY IMAGES)