C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les records absolus de chaleur dans le monde entier

Alors que la France était en surchauffe, des records absolus de températures ont été battus la semaine dernière dans le monde entier

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Incendies en Californie
Incendies en Californie (JOSH EDELSON / AFP)

Si l’hexagone a vécu un début de canicule ces derniers jours, les stations météo ont enregistré des pics historiques en Amérique, Asie, Afrique et Europe. Les cartes de masses d'air sont passées au rouge vif, selon un bilan dressé par le Washington Post.      

L’Amérique du Nord en état d’urgence  

Aux Etats-Unis, la Californie a suffoqué pour la première semaine de juillet. Un record à 49 degrés a été enregistré dans la banlieue de Los Angeles le 6 juillet, et il faisait 42 degrés en début de soirée dans la Cité des Anges. Des incendies ont fait rage dans tout le grand ouest américain, Californie, Colorado, Nevada ou Arizona. Plus de 330 000 hectares sont partis en fumée.  

Par ailleurs, un énorme dôme de hautes pressions, avec des niveaux jamais atteints depuis 30 ans, s’est posté sur le nord-est des Etats-Unis et sur le sud-est du Canada. Résultat, des records de températures sont tombés au Canada, avec notamment 36,6 degrés à Montréal. La vague de chaleur a fait 70 morts au Québec, dont la moitié à Montréal.  

35 degrés en Sibérie  

En Russie, la situation était affolante en Sibérie orientale où une énorme masse d’air est visible sur les cartes de météo. Sur les bords de l'Océan Arctique, au nord de la Sibérie, il a fait 32 degrés la semaine dernière, comme si l’on se trouvait dans une station balnéaire du sud de l'Europe. A Iakoutsk, la ville considérée comme la plus froide au monde  (-64 degrés en hivers), il a fait 35 degrés.    

Afrique du Nord et Moyen-Orient  

L'Algérie a battu son record de température la semaine dernière avec 51,3 degrés à Ouargla dans le centre du pays. Au sultanat d'Oman, près de la capitale Mascate, le thermomètre n'est pas descendu en dessous de 42,6 degrés pendant 24 heures, ce qui laisse imaginer la nuit que peuvent passer les habitants sans climatisation.  

Le nord de l’Europe aussi  

En Europe, les îles Britanniques ont été plombées par le soleil et la chaleur au début du mois de juillet. En Ecosse, Glasgow a battu un record absolu à 31,9 degrés. En Irlande, Shannon a dépassé le sien à 32 degrés, et l’asphalte a fondu sur certaines routes du pays.     

Les spécialistes météo estiment qu'il y a bel et bien un lien avec le réchauffement climatique et pensent que cet épisode préfigure ce que nous allons connaitre régulièrement l’été dans les années à venir.

Incendies en Californie
Incendies en Californie (JOSH EDELSON / AFP)