C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Le chômage dans l'Union européenne

Alors que le chômage a baissé de 1% le mois dernier en France, franceinfo s’intéresse au niveau de chômage dans l’Union européenne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
.
. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC)

Dans l’Union européenne, le taux de chômage oscille entre 3,5% en République tchèque et 23,5% en Grèce. La moyenne européenne s’établit à 8%. Depuis un an, il existe un mouvement général de baisse du chômage dans 23 pays sur 28.

Grande-Bretagne

Si la République Tchèque détient le record de «chômage bas» avec 3,5%, la Grande-Bretagne est la championne des grands pays de l’UE avec un résultat spectaculaire. Le taux de chômage est tombé à son niveau le plus bas depuis 1975 à 4,6 % de la population active.

Il faut noter que ce résultat s'appuie sur la hausse du nombre de travailleurs indépendants, des gens qui n'ont pas de contrat de travail à proprement parler, mais qui facturent des services à des particuliers ou à des entreprises.

Allemagne

Outre-Rhin, le marché de l’emploi se porte bien là-aussi. Le  chômage est tombé à son plus bas niveau depuis 1990, depuis la réunification allemande avec 5,8% de la population active. La bonne santé de l'économie allemande et la politique accommodante de la BCE expliquent ces résultats.

Parmi nos autres voisins qui baissent en termes de chômage, on trouve la Belgique à 7%. 

Grèce et Espagne

La Grèce détient sans surprise le record du chômage européen (23,5%). La purge n'est pas terminée dans ce pays, où un jeune actif sur deux n'a pas de travail.

Ensuite, on trouve l'Espagne, 18,6% de taux de chômage, mais en forte baisse par rapport au pic de la crise économique espagnole. Le pays enregistre son niveau de chômage le plus faible depuis sept ans. L'amélioration est là grâce au secteur des services et du tourisme. Il faut aussi savoir qu'une grande partie des emplois créés sont précaires. Plus du quart des emplois sont temporaires.   

Italie

De l’autre côté des Alpes, le chômage monte et tourne à 11,7%. Le tiers des jeunes actifs en Italie est sans travail. La santé de l'économie italienne est préoccupante depuis 20 ans, dans ce pays où l'économie parallèle reste très importante.

.
. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC)