C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? La lutte contre le décrochage scolaire au Portugal

Alors que la France tente de lutter contre l’échec scolaire, franceinfo s’intéresse au Portugal qui enregistre de bons résultats

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
De drapeau portugais 
De drapeau portugais  (WINFRIED ROTHERMEL / PICTURE ALLIANCE)

Si le décrochage scolaire est une des hantises des systèmes éducatifs du monde entier, au Portugal le taux de décrochage a été divisé par trois depuis 2012, passant de 39% à 13%. Le Portugal a aussi gagné des places dans le fameux classement international PISA qui évalue les acquis des élèves âgés de 15 ans dans les pays de l'OCDE.  

Mesures multiples

Pour atteindre ce résultat, le pays a pris une batterie de mesures. Pour commencer, l'enseignement obligatoire a été porté à 18 ans depuis 2009, alors qu’en France, c'est jusqu'à 16 ans. Ensuite, le pays a musclé son enseignement en mathématiques en augmentant le nombre d'heures consacrées à cette matière.  

Par ailleurs, pour créer de meilleures conditions de travail, le Portugal a créé des postes d'éducateurs en zone difficiles. Ces personnels sont dans les classes pour faire respecter la discipline, ce qui permet aux enseignants se concentrer sur la pédagogie.    

Aides aux plus faibles  

Autre disposition, un système pour aider les élèves les plus en difficulté. Dès que les premiers problèmes sont détectés, notamment chez les élèves de 15 ans, des cours de "seconde chances" sont organisés par le ministère de l'Education et le ministère du Travail. Ces formations permettent à l'élève d'obtenir un certificat scolaire qui équivaut à la 9e année d'étude ou à la 12e année, c'est à dire la fin de la scolarité obligatoire.  

Enfin, dernière chose, la formation et l’accompagnement des enseignants ont été revalorisés, et des ponts ont été lancés en direction des entreprises afin d'améliorer l’enseignement professionnel.

De drapeau portugais 
De drapeau portugais  (WINFRIED ROTHERMEL / PICTURE ALLIANCE)