États-Unis : en Louisiane des drive-in proposent des daïquiris

En Louisiane, dans le sud des États-Unis, ces établissements fonctionnent, depuis plus de 40 ans, comme n'importe quel drive-in classique. Le produit délivré est juste différent.
Article rédigé par Loïc Pialat
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La célèbre Bourbon Street, à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. (HTTPS://IMAGEBROKER.COM/9604781)

Le daïquiri est une boisson alcoolisée, à base de sirop de sucre de canne, de citron vert et de rhum blanc, très populaire en Louisiane, cet État du Sud des États-Unis, à tel point que des drive-in sont spécialisés dans la vente de ce cocktail. Ils fonctionnent comme n'importe quel drive-in classique, où la commande et la vente se font devant une petite fenêtre depuis sa voiture. Sauf qu'ici, après une vérification d'identité, le client se retrouve avec un daïquiri.

Plusieurs enseignes comme, New Orleans Original Daiquiri, Daiquiris and Cream ou encore Daiquiris and Company - proposent un peu plus d’une dizaine de saveurs, dont le Mardi Gras Mash, un classique de la Lousiane, le Hypnotic Chill, le 190 Octane, le Crawgator ou encore l’Electric Lemonade. Le mardi, un jour spécial en Louisiane, le client peut même profiter d’un gobelet d’un 1,3 litre au tarif spécial de 8 dollars.

Une tradition des années 80

Cette tradition n'existe pas uniquement pour divertir les touristes puisqu'elle date, selon la légende, de 1981, où le premier drive-in daiquiri est apparu dans la ville de Lafayatte. À l'époque, la Louisiane n'avait pas de loi sur l'alcool au volant, donc un homme du nom de David Ervin a ouvert un stand sur Johnson Street appelé The Daiquiri Factory. Les voitures pouvaient s’y arrêter pour se ravitailler dans un État dont la culture de la fête est connue dans le monde entier.

David Ervin y vendait une boisson glacée inspirée du daïquiri inventé par Jennings Cox, celui qui s’appuyant sur ses souvenirs de Cuba avait donné le nom d’un village à son cocktail mélangeant rhum, citron, sucre. Le succès a été immédiat, puisqu'il a remboursé son emprunt en un mois. Très vite, il a été imité par d'autres étant donné que les machines pour fabriquer le cocktail coûtent entre 3 000 et 5 000 dollars, ce qui représente, un investissement raisonnable.

Depuis 1981, la loi s'est durcie. On ne peut plus boire et conduire, même en Louisiane. Cependant, les drive-in de daïquiris, ne violent aucune loi parce qu'ils la contournent. Tant que le verre en polystyrène a un couvercle, que son contenu est glacé et que la paille reste dans son emballage, la police ne peut rien reprocher au conducteur. Évidemment, certains possèdent des pailles emballées et des couvercles dans la boîte à gants, pour faire illusion avec d'autres boissons alcoolisées au volant.

De plus, à la Nouvelle-Orléans, contrairement à la plupart des autres villes américaines, il est possible de marcher avec de l’alcool à la main tant que le verre est en plastique. Cependant, au-delà du folklore, se pose la question de la culture de l’alcool dans l’État et du risque au volant puisque, selon les autorités, 40% des accidents en Lousiane étaient liés à l’alcool en 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.