Prix franceinfo de la bande dessinée d'actualité et de reportage : la sélection pour la 28e édition

écouter (3min)

Dans quelques jours, franceinfo va décerner son 28e Prix de la Bande dessinée d’actualité et de reportage. Le jury de journalistes de franceinfo a lu une dizaine de livres dont les auteurs puisent leurs sujets dans l’actualité. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
NICOLAS WILD, DELCOURT / THIERRY CHAVANT, GOUTTE D'OR / KWONG-SHING LAU, RUE DE L'ECHIQUIER / NICOLAS OTERO, LES ARENES / BRUNO LOTH, DELCOURT (DAMIEN CUVILLIER, FUTUROPOLIS / ETIENNE DAVODEAU, FUTUROPOLIS / BLAIN, DARGAUD / DAVID LOPEZ, STEINKIS / KEK, FIRST / BENJAMIN ADES, LA REVUE DESSINEE-DARGAUD)

Le 28e Prix franceinfo de la Bande dessinée d’actualité et de reportage sera décerné le mardi 11 janvier par un jury de journalistes. Voici la liste des onze ouvrages en sélection : 

À la Maison des femmes, de Nicolas Wild, aux éditions Delcourt

Le dessinateur Nicolas Wild raconte le parcours de femmes, victimes de violences, accueillies à la Maison des femmes de Saint-Denis. Le BD reporter y a multiplié les rencontres avec celles qui travaillent et celles qui trouvent là une écoute et du soin. Le dessin donne corps à leurs parcours.

Flic, de Valentin Gendrot, avec le dessinateur Thierry Chavant, aux éditions de la Goutte d’Or

Si vous voulez connaître le quotidien des gardiens de la paix parisiens, voici Flic, l’histoire vraie du journaliste qui a infiltré la police. Le livre relate six mois de la vie d’un commissariat du 19e arrondissement. Racisme, bavures, mais aussi les difficultés d’une profession.

Lanceurs d’alerte, de Flore Talamon et Bruno Loth, aux éditions Delcourt

Autre bande dessinée du réel également en sélection pour le prix franceinfo 2022, Lanceurs d’alerte brosse le portrait d’une dizaine de personnes qui, en France, ont un jour dénoncé des situations intolérables : des entreprises qui polluent, des pactes de corruption, des abus de biens sociaux.

Hong Kong, cité déchue, de Kwong-Shing Lau, aux éditions Rue de l’échiquier

Au rayon asiatique, Hong Kong, cité déchue rassemble et contextualise les images et les récits du dessinateur Kwong-Shing Lau. L’auteur prend clairement partie pour le camp démocratique qui s’oppose au régime inféodé à Pékin.

La Cellule, de Nicolas Otero et Soren Seelow, aux éditions Les Arènes

Purement factuel, en revanche, formidablement documenté, La Cellule, enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 décrit, parfois heure par heure, la course contre la montre engagée entre les services de renseignement et un petit groupe de terroristes pilotés par l’Etat islamique. Le journaliste Soren Seelow a travaillé trois ans pour reconstituer le film des événements, que le dessinateur Nicolas Otero a reproduits d'après photos. 

Une Histoire du nationalisme corse, dessiné par Benjamin Adès, une coédition La revue dessinée-Dargaud

De l'occupation sanglante de la cave d'Aleria en 1975 à la prise du pouvoir démocratique en 2015, Hélène Constanty dévoile la grande fresque du nationalisme corse contemporain. Pour comprendre les revendications, suivre les négociations secrètes avec l’Etat, démêler les combats fratricides, sans oublier les dérives mafieuses.

Le Monde sans fin, de Christophe Blain et Jean-Marc Jancovici, aux éditions Dargaud

Après la COP 26 et alors que se pose la question de notre approvisionnement énergétique, c’est peu dire que la bande dessinée Le Monde sans fin s’inscrit dans l’actualité. Jean-Marc Jancovici, ingénieur et vulgarisateur spécialisé dans l’histoire des énergies et le réchauffement climatique et le dessinateur Christophe Blain dialoguent en images pour comprendre comment nous en sommes arrivés à mettre la planète en péril. Ils tentent d’en tirer des conclusions sur ce qu’il conviendrait de faire.

Le Droit du sol, d'Etienne Davodeau, aux éditions Futuropolis

Dans le même ordre d’idées, mais dans une direction bien différente, Etienne Davodeau a traversé la France à pied pour réfléchir à la Terre que nous allons laisser à nos lointains descendants. Ici, la problématique est celle des déchets nucléaires enfouis. Leur dangereuse durée de vie est de 100 000 ans. Quelle responsabilité envers nos arrière-arrière-arrière-petits-enfants !

Le Choix du chômage, de Benoît Collombat et Damien Cuvillier, aux éditions Futuropolis

Benoît Collombat et Damien Cuvillier enquêtent sur ce qu’ils appellent les racines de la violence économique. Soit, le néolibéralisme qui régit nos sociétés depuis le tournant des années 1970 et qui a mené à la globalisation que nous connaissons. Pour dire que ce modèle est bien un choix opéré tout à fait consciemment.

Sortie d’usine, de David Lopez, aux éditions Steinkis

Quand on rapproche la loupe du terrain, on peut zoomer sur la Creuse, par exemple, et à La Souterraine, plus précisément. Le documentariste Benjamin Carle s’y est rendu sac au dos et carnet à la main pour recueillir la parole des ouvriers de GM&S. Repreneur après repreneur, l’usine, créée au début des années 1960, n’en finit pas de mourir. Le bastion industriel et devenu peau de chagrin et les luttes ont à peine freiné le déclin.

Un Coin d’humanité, de Kek, aux éditions First

Quand rien ne va plus, il y a encore les restos du cœur. Le dessinateur de bandes dessinées Kek y est bénévole depuis quatre ans. Il prête la main chaque semaine aux distributions des repas. Pendant le confinement, l’an dernier, il a commencé à mettre en BD les maraudes, à brosser les portraits attachants des bénéficiaires. Ces chroniques sont devenues récit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.