BD bande dessinée, France info

Olympia fait son cinéma

Catherine Meurisse continue à revisiter l'histoire de l'art en Bande dessinée. Le Musée d'Orsay en sort encore plus grand qu'il ne l'est déjà.

(©)

Après
des décennies de quasi monopole masculin sur le 9ème art, voilà que nombre
de nouveautés de grande qualité sont signées par des auteures. Il ya 15 jours,
le festival d'Angoulême récompensait Rutu Modan et Chloé Cruchaudet. Catherine
Meurisse propose aujourd'hui sa nouvelle BD
.

Avec Moderne
Olympia
, La dessinatrice de Charlie Hebdo poursuit dans la veine du Pont des arts et de Mes hommes de lettres . Elle y
portait  un regard singulier, drôle et
érudit sur la littérature et la peinture. Moderne Olympia est le premier
titre d'une nouvelle collection, coédition entre les éditions Futuropolis et le
Musée d'Orsay. L'idée est de proposer à des auteurs de bande dessinée
d'explorer le grand musée parisien comme ils le font déjà au Louvre.

Et c'est
bien parti. Moderne Olympia , ce n'est pas une promenade, c'est un
casting ! Une manière de considérer chaque toile de Manet, de Jérôme, de
Degas, de Courbet comme un tournage hollywoodien. La gare d'Orsay ? C'est
le décor de West Side Story, de Singing in the rain, des Demoiselles de
Rochefort ! Olympia, la belle qui, entièrement nue, nous regarde droit
dans les yeux depuis 1863, une apprentie starlette cantonnée à des rôles de
figuration chez Eugène Boudin et Van Gogh.

Qu'on
se rassure, il n'est pas nécessaire d'avoir fait les beaux-arts pour savourer
cette gourmandise. Le trait et l'esprit en perpétuel mouvement de Catherine
Meurisse emporte tout. Mais c'est encore meilleur quand on saisit les
références. Et, promis, juré, le livre refermé, vous ne regarderez plus jamais
Olympia de la même manière.

De
la même Catherine Meurisse, sort aux éditions Les Echappés, les éditions de
Charlie Hebdo, Savoir-vivre ou mourir . Sous-titré "Comment
devenir une femme du monde en 24heures
", il s'agit du compte-rendu en
bande dessinée du séjour que fit la demoiselle à l'académie de Nadine de
Rothschild dans la banlieue de Genève. Indispensable... au moins pour rire de bon
cœur !

(©)