BD bande dessinée, France info

Jano et Baru envoient du bois

C'est le retour d'un grand dessinateur. Jano signe une fable rock, "The Four Roses", sur un scénario de Baru.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Jano, Futuropolis / Chloé Cruchaudet, Lyon BD)

Le retour de Jano

Le dessinateur Jano avait eu droit il y a deux ans à Angoulême à une belle exposition rétrospective qui rappelait à quel point ses images grouillantes de vie, ses décors africains, indiens ou brésiliens, ses personnages anthropomorphes, fauchés et démerdards avaient marqué dès le début des années 1980 les lecteurs de Métal Hurlant et ceux de l’Echo des Savanes. Jano y avait une manière très personnelle de raconter des histoires. Chez lui, l’humour passe toujours par l’anecdote et le sens du détail vrai.

Eloigné de la table à dessin par la maladie, Jano revient pour signer sur un scénario de Baru "The Four Roses " qui balance deux frangins musico de l’est de la France en Louisiane sur les traces d’une grand-mère qui a tout plaqué dans les années 1950 pour épouser le rock’n’roll et l’Amérique. Et c’est parti pour une virée binaire dans la banlieue de New Iberia, référence dévote à l’auteur de polar James Lee Burke. La violence n’y est que marginale. On reste entre copains et petites gens, des blancs, des noirs et des flics bon enfant –quoique ! pour une fable qui envoie du bois.

"The Four Roses ", Baru et Jano, chez Futuropolis.

Lyon BD a 10 ans

Baru sera le week-end prochain au Lyon BD Festival. En tête d’affiche de cette dixième édition de la manifestation qui prend ses aises entre Rhône et Saône, et au-delà, Chloé Cruchaudet (qui signe l’affiche), Boulet (exposé au nouveau Musée des Confluences), Franck Margerin (au MAC, le Musée d’Art Contemporain), Wilfrid Lupano, Emmanuel Lepage, Nicolas Keramidas ou encore Lewis Trondheim. Avec des rencontres publiques pour comprendre comment naissent les albums, des dégustations (on est à Lyon quand même) avec les auteurs obsédés par la bonne chère –Guillaume Long est de ceux-là, il sort le tome 3 de sa bd gourmande "A boire et à manger ", des performances : une dizaine d’auteurs croqueront en direct les œuvres du Musée des beaux-arts, des spectacles vivants au Théâtre Comédie Odéon, le souvenir de Jijé au Musée des Antiquailles.

Lyon reste un laboratoire de création BD avec un nouveau mensuel "Les rues de Lyon " et l’historique "Projet Bermuda " qui réunit la crème des auteurs lyonnais. Et partout des dédicaces…Le Lyon BD Festival, les 13 et 14 juin.

 

 

(© Jano, Futuropolis / Chloé Cruchaudet, Lyon BD)