Cet article date de plus de huit ans.

BD fabriquée à Limoges

écouter (10min)
Avec le 16e tome des "Légendaires", le dessinateur Patrick Sobral va franchir la barre des trois millions d'albums vendus. Fortement marquée par ses modèles japonais, la série fantastique de l'ancien décorateur sur porcelaine séduit les enfants de 8 à 12 ans. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

Quand
il a commencé "Les Légendaires ",
Patrick Sobral pensait écrire et dessiner pour les garçons de 8 à 12 ans. Les
pré-ados ont répondu présents, mais, surprise !, les filles ont été au
moins aussi nombreuses à succomber au plaisir de cette série
qui reprend les
codes du manga : personnages à gros yeux, récits initiatiques, balades et
combats dans les étoiles, et les traite à la manière franco-belge, en albums
cartonnés couleurs.

"Les Légendaires "
ont tellement bien marché qu'une communauté de lecteurs est née. Le site web de
la BD comptabilise 3000 visites par jour, une série de dessins animés est en
production –diffusion annoncée sur TF1 en 2015-, et, surtout, la sortie du tome
16 des "Légendaires" , la semaine
prochaine, devrait voir le nombre d'albums vendus franchir la barre des trois
millions. Un best-seller auquel les adultes ne comprennent pas grand-chose.
Patrick Sobral, lui, continue à raconter les histoires qu'il aurait pu lire
enfant, en s'inspirant des dessins animés japonais qu'il a aimés, comme les chevaliers
du Zodiaque. Même s'il y a trois/quatre ans, il a fait évoluer la série au
risque de faire des malheureux chez les Légenfans comme il les appelle.

Patrick
Sobral a prévu que "Les Légendaires "
compteront encore une petite dizaine de volumes avant qu'il écrive le mot fin.
En attendant, il s'astreint à une discipline de travail quotidienne qui lui
rappelle son premier métier de décorateur sur porcelaine. A limoges, évidemment,
où il continue à habiter. Ses week-ends sont en général consacrés aux
dédicaces. Ce dimanche, il rencontrait son public à Angers.

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Laetitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Laetitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

Chopperman 1 à 3 , de Hirofumi Takei, chez Kaze Kids

Chopperman vit sur la petite île de Tony Tony, située
quelque part sur East Blue. Héros au grand coeur, il est toujours prêt à se
battre pour défendre la paix. Aidé de son assistante Namifia, il s'élance sans
peur dans de nombreuses aventures et finit souvent par devenir l'ami de ses
ennemis.

Dans Chopperman , inspiré de l'univers de One Piece ,
on retrouve les personnages de la série d'origine mais dans un univers et des
rôles différents. Dessiné par Hirofumi Takei, ami d'Eiichiro Oda (One Piece ) ce
manga s'adresse avant tout aux enfants qui y trouveront un héros et des
histoires sympathiques et drôles.

Bonolon, le gardien de la forêt , de Seibô Kitahara et
Tetsuo Hara (scénario), Gô Nagayama (dessin), chez nobi nobi !

Gentil géant aux allures de gros ours orange, Bonolon est
un esprit de la nature qui vient au secours de tous les êtres vivants. Dès lors
que les larmes d'une âme en détresse touchent les racines d'un arbre sacré,
Bonolon accompagné de son meilleur ami Gon, le petit chien, apparaît pour lui
proposer d'exaucer son voeu le plus cher.

Imaginé par Tetsuo Hara (Hokuto no Ken ) et coécrit
avec Seibô Kitahara et Gô Nagayama (de la société qu'il a
co-fondé, Coamix), ce livre propose cinq récits tendres et émouvants. Il aborde
l'écologie, l'importance de la famille, le courage ou la persévérance, le tout
magnifiquement illustré. Bonolon, a également été adapté en dessin animé au
Japon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.