BD bande dessinée, France info

BD bande dessinée. Le phare du bout du monde

Jean-Christophe Ogier nous conduit vers la Bretagne, à laquelle l'enfant du pays, le dessinateur Emmanuel Lepage, rend un hommage vibrant avec l'histoire du phare d'Ar-Men, au large de l'ile de Sein.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Après trente années passées à dessiner les horizons lointains, Emmanuel Lepage, pour la première fois, dessine son pays : la Bretagne. Le récit d'Ar-Men imbrique les histoires. Celle de la construction de ce bâtiment hors-norme, celle des hommes qui y vivent, les contes et légendes que cette terre a donnés.

Sculpter l'océan à la brosse et au pinceau

Grand voyageur, intense dessinateur des extrêmes - de l’Antarctique aux zones contaminées de Tchernobyl et de Fukushima - Emmanuel Lepage n’est peut-être jamais allé aussi loin que dans son nouveau livre : Ar-Men, l’enfer des enfers. Soit, l’histoire du phare "le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde", nous dit l’accroche sur la couverture.

On le sent, on le voit : à l’aquarelle ou au lavis, Emmanuel Lepage aime plus que tout apprivoiser l’océan, saisir le ressac bouillonnant qui sculpte les vagues, peindre l’écume qui irise et blanchit la mer, déchaîner les éléments et brosser les ciels changeants – lourds, plombés, brumeux, pluvieux, rarement clairs.

Emmanuel Lepage regarde son pays

Ar-Men, dont la construction a pris 15 ans à la fin du XIXe siècle, à l’extrémité de la chaussée de Sein, dans le prolongement de la pointe du Raz, c’est aussi une histoire d’hommes : les marins, les constructeurs de phares, leurs gardiens, les premiers combattants de la France libre, les conteurs des légendes de la mort.

A 50 ans, je reviens chez moi. J'ai envie de raconter ma Bretagne parce que je m'y sens bien.

Emmanuel Lepage

Emmanuel Lepage, Ar-Men, l’enfer des enfers aux éditions Futuropolis.

Emmanuel Lepage sera le week-end prochain en dédicaces, d’abord à Blois, samedi, puis à Paris, dimanche.

Blois, pour BD Boum 34

Cette année, l’invité d’honneur du festival est Jean Solé. Le dessinateur emblématique des années Pilote, avec ses Animaleries, et de Fluide Glacial, avec Superdupont, a droit à son exposition rétrospective. L’actualité de Solé, c’est aussi une nouveauté dans la collection la Petite bédéthèque des Savoirs. En binôme avec Yves Le Conte, directeur de recherches à l’INRA, Solé illustre avec la minutie gourmande qui fait sa patte le volume consacré aux Abeilles.

A Paris, Radio France fête le Livre

Au rayon BD : Bilal, Vivès, Joann Sfar, Blutch, Charles Berberian, Marion Montaigne. On y fêtera aussi avec Emmanuel Lepage et Étienne Davodeau, l’édition définitive de la bande dessinée monstre franceinfo : 30 ans d’actualité. Conférence débat dimanche prochain à 14h. Inscrivez-vous sur maisondelaradio.fr