Cet article date de plus de sept ans.

Groseilles et framboises : tous à la cueillette !

écouter (5min)
Rien de tel que les fruits rouges pour apporter un peu de fraîcheur par ses temps de canicule!
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
  (© laurentmariotte)

 La ferme de Gally

La ferme de Gally historique se situe dans la commune de Saint-Cyr-l’Ecole, dans les Yvelines. Datant du XIème siècle, elle a d’abord rattachée à une Abbaye, avant d’être rachetée par Louis XIV et d’appartenir à Napoléon 1er.  Elle est exploitée, depuis plus de 60 ans, par Dominique Laureau, dont les aïeux étaient déjà agriculteurs en Ile-de-France au XVIIIème siècle. Elle avoisine l’Allée Royale du château de Versailles.

La cueillette en libre-service existe depuis les années 80, et permet aux urbains de venir cueillir de fruits, des fleurs et des légumes sur plus de 50 ha, d’avril à novembre, en famille ou entre amis ! La ferme a une vocation ludique et pédagogique et propose aux enfants des animations à la ferme, à la découverte des animaux.

 Bruno Gancel, ingénieur agricole à la Ferme de Gally, nous guide dans la cueillette  des groseilles,  framboises, sans oublier la casseille, une nouvelle venue dans la famille des fruits rouges .

  (© laurentmariotte)

La groseille et la framboise

Toutes les  deux sont juteuses, pleines de vitamines, peu sucrées et très peu caloriques. La framboise est pulpeuse, là où la groseille est plus acide. Elles se déclinent toutes les deux dans un camaïeu de couleurs.

De la groseille, que l’on trouve le plus couramment d’un beau rouge vif, existe des variétés multiples, qui se déclinent de la plus foncée à la plus claire :

▪ la Jonkher Von Tets, rouge vif (ou encore, la Rovada, la Junifer, la Red Lake, la Rolan, la Versaillaise rouge…). Plus d’une vingtaine au total dans le monde !

  (© laurentmariotte)

▪ la Versaillaise blanche,  blanc cassé (ou encore la cerise blanche, la Scoop, la Witte parel, la Blanka… dans le monde)

Autre variété de groseille que l’on trouve, un peu plus rarement, la groseille à maquereau. Elle pousse sur les groseilliers épineux, et peut avoir une couleur blanche à verte (et lisse, que l’on trouve en Lorraine massivement au mois de juillet), ou encore violette (et duveteuse, surtout cultivée en Val de Loire).  Elle est nettement plus grosse que la groseille rouge ! En Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, on l'utilisait pour garnir et assaisonner le maquereau : c’est de là qu’elle tire son nom !

Enfin, il y a la casseille , un hybride du groseiller à maquereau et du cassis, de couleur noire et lisse, nouvelle venue sur le marché des fruits rouges.

La framboise :

En France, la framboise que l’on produit le plus est la Meeker, qui a de gros fruits, fermes et rouges, brillants. C’est la framboise de Corrèze , dont on trouve des variétés remontantes. D’ailleurs, la Corrèze est l'une des principales zones de production de framboises car on les y a introduites il y a 65 ans afin de les substituer à l’élevage bovin qui connaissait alors de grandes difficultés. Il existe des framboises « de saison », à cueillir en juin-juillet, et des framboises « remontantes », que l’on récolte jusqu’aux premières gelées.

Ne les conservez pas plus de deux jours dans le réfrigérateur et mangez-les dès leur cueillette. La groseille apporte du pep’s et une saveur acidulée à vos desserts (sur un sorbet, dans une salade, dans un laitage…) ainsi qu’à vos préparations salées : volaille rôtie, et bien sûr le maquereau et sa groseille fétiche : la groseille..  à maquereau ! Si vous préférez en faire une confiture ou une gelée, la groseille convient parfaitement car elle contient assez de pectine pour qu’il ne soit pas nécessaire d’ajouter du gélifiant.

La framboise, elle, ne tolère que les cuissons courtes, que ce soit à la casserole, à la poêle ou dans le confiturier. Elle se marie avec les glaces, les sorbets, en salade de fruit, avec du chocolat, ou encore un bon fromage frais, de chèvre ou de vache. Elle supporte bien, en revanche, la congélation.

Toutes deux sont délicieuses ensembles, dans une boisson idéale pour savourer l’été : le milkshake de fruits rouges que propose le café de la  ferme de Gally.

 

Recette : le milkshake aux fruits rouges du Café de la Ferme de Gally 

300gr de framboise

100gr de fraise

100gr de myrtille (ou casseille ou cassis)

½ banane

1 litre de lait demi écrémé

2 cuillères à soupe de sucre

 

Déposez tous les ingrédients dans le bol du blender et mixez. C’est prêt !

 

La ferme de Gally

CD 7 - Route de Bailly  - 78210 Saint-Cyr-l'Ecole

http://www.ferme.gally.com

 

 

Evènement à venir pour fêter ces fruits rouges…

> Le marché aux fruits rouges de Noyon, dans l'Oise : c’est sa 28ème édition ! Le 5 juillet prochain, la Communauté de communes du pays noyonnais va mettre à l’honneur la culture des fruits rouges, qui remonte au Xème siècle dans cette région, d’abord autour de la cerise. La culture de la framboise et de la groseille se sont imposées dans la région dans les années 60, mais traditionnellement, on trouvait déjà de la groseille dans la plupart des jardins du Nord-Pas-de-Calais ! Le marché aux fruits rouges est né au XIXème siècle, et il a été remis au goût du jour en 1987.

Une centaine de producteurs locaux, artisans et fabricants de produits de bouche seront présent le 5 juillet pour vous faire déguster des fruits rouges frais ou transformés. Au programme également : des spectacles de rue, un concours culinaire, une course de garçons de café, des jeux, des expositions.

 

Poêlée de fruits rouges, glace au yaourt de brebis

 

300g de groseilles, 100g de framboises, 100g de cerises, 100g de casseilles,

 

1 bonne pincée de réglisse en poudre (vous pouvez râper un bâton de réglisse) , 30g de beurre, 50g de sucre.

Glace au yaourt de brebis : 400g de yaourt de brebis nature, 1 cuillère à café d’extrait de vanille, 1 blanc d’œuf, 50g de sirop d’érable (ou miel), 20g de sucre, une pincée de sel.

 

Préparez la glace : Fouettez légèrement le blanc d’œuf avec le sel pour le casser, ajoutez  tous les ingrédients et fouettez. Versez la préparation dans des petits moules en silicone et mettez au congélateur. si vous avez une sorbetière mettez la glace en sorbetière et turbinez. Vous servirez alors des quenelles en vous aidant de 2 cuillères à soupe préalablement trempées dans de l’eau chaude.

Lavez, égouttez, séchez, égrappez, équeutez et dénoyautez si besoin les fruits rouges.

Dans une poêle, chauffez un peu de beurre avec la réglisse, ajoutez le sucre, les fruits rouges et laissez cuire pendant 2 à 3mn en mélangeant délicatement pour ne pas trop écraser les fruits.

Servez les fruits immédiatement avec de la glace au yaourt de brebis et dégustez immédiatement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.