A première vue, France info

Souriez vous êtes sur écoutes

A première vue, c'est l'histoire d'une personnalité politique et médiatique prise dans un scandale de premier ordre et qui arrive chez son médecin. Son premier geste est de démonter son téléphone portable, de retirer la batterie et la carte SIM et de confier le tout à la secrétaire du praticien. Puis cette personnalité demande au médecin de débrancher lui aussi son portable en expliquant : "je suis probablement sur écoutes et c'est devenu insupportable".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce n'est pas une
scène tirée d'une série télé américaine mais une anecdote tout à fait vraie et
récente et qui dit bien vers quel type de société on est en train de glisser.
On ne vit plus dans un univers médiatique mais dans un monde d'espionnage, de voyeurisme
et de grandes esgourdes. Les murs ont des oreilles disait-on pendant la guerre
et on croyait avoir tout connu avec les micros du Canard Enchainé et les
écoutes sous Mitterrand, mais là, tous les records sont battus.

Le monde entier espionné
par les services secrets américains qui savent à quelle heure Mme Merkel prend
son petit déjeuner et quand  M Hollande
prend son scooter. L'affaire Cahuzac ? Déclenchée par un enregistrement
volé. L'affaire Bettencourt ? Encore une histoire de dictaphone planqué.
L'affaire des écoutes buissonnières ? Même chose. Espionnage et dictaphone
caché dans la veste du conseiller Patrick Buisson et pendant des réunions à
l'Elysée s'il vous plait. Enfin, la nouvelle affaire Sarkozy. L'ancien chef de
l'état mis sur écoutes pendant dix mois, alors qu'il n'était plus président et
sur ordre d'un juge d'instruction voulant prouver que Sarko et son avocat se
sont peut être rendus coupables de tentative de trafic d'influence auprès d'un
magistrat de la cour de cassation.

Tout ca est
pathétique et ravageur surtout que les journaux savent tout et qu'il y a en
permanence violation du secret de l'instruction. Souriez. Vous êtes sur
écoutes.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)