A première vue, France info

Les événements de 2011

A première vue, c’est l’heure des hit-parades. Les incontournables rétrospectives des événements les plus marquants de l’année écoulée. Embarras du choix. A chacun son palmarès.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

En économie,
victoire par KO du "triple A". Hormis les énarques et les banquiers,
nul n’en connaissait l’existence mais nous savons tous désormais que de ces
trois lettres dépendent notre beurre et nos épinards.

En politique, le
vainqueur s’appelle Bayrou. On le croyait lessivé et rapetissé. Le revoilà
crédité de sondages à deux chiffres. On dit souvent que le centre est
représenté par tout le monde, mais incarné par personne. Bayrou va prouver le
contraire, grâce à la disparition de Borloo et malgré l’apparition de Morin.

En politique
étrangère, il y a ce printemps arabe qui accouche d’un hiver islamiste et annonce
d’autres saisons météorologiquement très incertaines.

En sport, il y a ce
tout petit point d’écart entre les Bleus et les Blacks en finale de la plus
étrange des coupes du monde de rugby.

Mais l’histoire ne
s’encombre pas des détails. Elle ne retient que le nom du vainqueur. Jamais le
score.

Chez les pipoles,
médaille d’or à la fille du couple Sarkozy, Giulia, que ses parents ont eu le
bon gout de ne pas trop exposer aux médias. Pourvu que ça dure.

Enfin, à la télé,
record d’audience pour un autre pipole, DSK, que 13 millions de téléspectateurs
ont regardé un dimanche soir sur TF1. Mauvais scénario, mauvaise histoire,
mauvaises questions, mauvaises réponses, mauvaise interview mais excellent
audimat.

Dans les médias, on
dit de DSK qu’il est "un bon client". C’est aussi ce que pense Dodo
La Saumure.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)