Cet article date de plus de neuf ans.

Rentrée littéraire : une sélection sans Angot et Djian, c'est possible !

écouter (5min)
Focus sur une sélection de livres de la rentrée avec Maya Flandin de la Librairie "Vivement dimanche" à Lyon et Gérard Collard de "La Griffe Noire" à Saint-Maur. Loin des auteurs "me myself and I"...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (©)

Le premier choix de Maya Flandin, Le terroriste noir de Tierno Monénembo, au Seuil. Un regard inédit sur une période trouble, celle de 940 en France.

L'histoire

Le terroriste noir est l'histoire, superbement mise en fiction, du résistant Addi Bâ (1916-1943). Ce " Petit peul ", orphelin adopté en France à l'âge de 13 ans, s'est engagé dès 1939 comme tirailleur et s'est distingué rapidement au combat. Prisonnier, il s'évadera, sera recueilli dans un village des Vosges où il organisera un des premiers et des plus efficaces réseaux de résistance, avant d'être arrêté et exécuté par les soldats allemands.
Il faudra attendre 60 ans, quand la médaille de la Résistance lui sera décernée en 2003 à titre posthume, pour que ses exploits et son charisme ressurgissent dans les mémoires. C'est grâce à celle de Germaine Tergoresse, petit fille pendant la guerre, que Tierno Monénembo fait revivre l'étonnant destin et la personnalité hors du commun d'Addi Bâ.
Avec une écriture inventive, attentive aux richesses de l'oralité, l'auteur nous offre un dixième roman d'une grande force, appelé à devenir un véritable classique et à révéler à un large public le talent rare de ce grand écrivain guinéen d'expression française.

 

Gérard Collard a été transporté par un pavé, un livre qu'il ne faut pas manquer, La grande course de Flanagan de Tom McNab chez Autrement. Comme un grand film, on en ressort éssouflé !

L'histoire

Le 21 mars 1931, en pleine Dépression, dans le stade de Los Angeles, Douglas Fairbanks donne le départ de la Trans-America : 2000 athlètes dont 121 femmes, venus de soixante pays, s'élancent vers l'est. Ils doivent rallier New-York en passant par le désert Mojave, Las Vegas, Les Rocheuses, Chicago, effectuant chaque jour un marathon. Cette course dotée de 360 000 dollars de prix, la plus grande jamais organisée, est l'invention d'un entrepreneur audacieux, Charles C. Flanagan, inspiré d'un personnage réel. Grâce à l'auteur, ancien athlète, on partage les souffrances de cette armée hétéroclite qui fond au fil des jours. 862 coureurs atteindront New-York ; parmi eux MacNab suit le destin d'un vétéran américain Doc Cole, du syndicaliste Mike Morgan, de l'Ecossais Hugh McPhail, qui fuit la crise, du lord anglais Peter Thurleig, ou de Juan Martinez, un Mexicain ambassadeur de son village... On s'attache à chacun, à son propre petit roman, dans et à côté de la course. MacNab développe des intrigues parallèles : le rôle de l'argent et les difficultés de Flanagan, qui mène sa propre " course " d'obstacles, tenant toute l'organisation à bout de bras, en dépit de l'hostilité des instances olympiques officielles ; la présence d'une section de Jeunesses hitlériennes parmi les coureurs ; l'intervention de la mafia, etc. L'ensemble est généreux, bien bâti, vivifiant, tonique, et mérite pleinement son statut de roman-marathon : à la croisée des Chariots de feu et des Raisins de la colère, un roman inoubliable.

Maya Flandin a également choisi Le Lynx de Sylvia Avallone aux éditions Liana Levi. 60 pages d'un roman court. Un personnage à la fois looser et flamboyant.

L'histoire

Piero aime les belles voitures. Volées de préférence. L'espace d'un instant, voler lui permet de fuir un quotidien morne et lui donne l'agilité et la puissance d'un lynx. Une nuit de brouillard, quelque part dans la plaine du Pô, Piero stoppe son Alfa Romeo rutilante sur une aire de repos, entre dans un restoroute et s'apprête à braquer la caisse lorsqu'il tombe sur un adolescent paumé dont l'assurance et l'étrange beauté le foudroient... Une rencontre improbable qui changera le cours de sa vie. Dans ce récit intense comme une brûlure, Silvia Avallone confirme son immense talent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.