À livre ouvert, France info

Les romans de la rentrée

Les conseils de Valérie Expert, Lydie Zanini de la "Librairie du Théâtre" à Bourg-en-Bresse et Gérard Collard de "La Griffe Noire" à Saint-Maur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le
cas Eduard Einstein
de Laurent Seksik – Ed.
Flammarion

Prêtant
sa voix à Eduard, le fils d'Albert Einstein interné dès l'âge de 19 ans en
clinique psychiatrique, L. Seksik dévoile un drame familial et la part d'ombre
d'un savant au coeur des troubles internationaux des années
1930.

 

Les
mères
de Samantha Hayes – Ed. Le Cherche Midi

Claudia
est enceinte et au comble du bonheur. Heureuse dans sa vie de famille, qu'elle
partage avec James, son mari, et les jumeaux qu'il a eus d'un premier mariage,
elle s'épanouit également dans son métier d'assistante sociale. Mais, quand
James est appelé en mission pour l'armée, le couple doit se mettre en quête de
la " nanny " idéale pour s'occuper des jumeaux et soulager Claudia dans son
quotidien. Zoe Harper, charmante jeune femme aux références impeccables,
s'impose comme la perle rare, et s'installe aussitôt chez eux, à Birmingham.
Mais il apparaît rapidement que Zoé n'est pas là uniquement pour garder les
enfants... et que sa détermination à entrer au service de ce couple tranquille
cache de mystérieuses intentions. Face à cette personnalité étrange, Claudia est
partagée entre sympathie et méfiance.
Pendant ce temps, l'inspecteur
Lorraine Fisher et son partenaire, Sam (son mari dans le civil), enquêtent sur
une affaire qui terrorise la ville : le meurtre d'une femme sur le point
d'accoucher, retrouvée éventrée dans son appartement. Bientôt, une seconde femme
enceinte est agressée dans des conditions similaires. Une troisième future maman
ne tardera pas à venir alourdir la liste des victimes de ce monstrueux assassin.
À travers les voix de Claudia, Zoë et Lorraine, Samantha Hayes signe un thriller
totalement imprévisible, qu'un suspense soutenu empêche littéralement de lâcher
avant la fin. Conférant à ses personnages une vérité et une densité
psychologique rares, elle suscite une empathie immédiate chez son lecteur. Elle
aborde enfin, avec un sens magistral de l'intrigue et de la construction, des
thèmes aussi universels que le couple, la solitude et la
maternité.

 

La servante du
Seigneur
de Jean-Louis Fournier – Ed. Stock

Ma fille était
belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle... Mais elle a rencontré
Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme
Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n'est plus la même.
Elle veut être sainte. Rose comme un bonbon, bleue comme le
ciel.

 

(©)