Cet article date de plus de sept ans.

De l'Allemagne post-nazie à l'Angleterre des "Swinging sixties"

écouter (5min)
Cette semaine, notre libraire Gérard Collard ("La Griffe Noire" à Saint-Maur)et Valérie Expert vous dévoilent leurs coups de cœur de cette fin d'année.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
 (©)

Le nazi et le psychiatre , de Jack El-Hai – Ed.
Les Arènes

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les hauts
responsables nazis sont jugés à Nuremberg. Les Alliés veulent un procès
exemplaire. Avant de passer en jugement, chaque prévenu doit être préalablement
déclaré sain d'esprit et responsable de ses actes. Douglas Kelley, un jeune
psychiatre américain, a carte blanche pour étudier le profil psychologique d'Hermann
Goring et d'autres chefs nazis. Il leur fait passe une batterie de tests et
s'entretient avec eux pendant des heures. Goring le fascine, au point qu'il
poussera son étude au-delà de sa mission initiale. En voulant s'approcher trop
près de la "bête", sa vie bascule. Rentré aux Etats-Unis avant la fin
du procès, il emporte avec lui toutes ses notes et ses études sur les chefs
nazis. Hanté par son expérience, il se suicide douze ans plus tard en avalant
une capsule de cyanure... Comme Goring, la veille de son exécution.

 

Sa vie dans les yeux d'une poupée , d'Ingrid
Desjours – Ed. Plon

Deux écorchés vifs. Deux rêves de seconde chance. Un regard
pour renaître... Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la
brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête,
il croise la douce Barbara. Le policier est troublé par son regard presque
candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin.
Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé
qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le
psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est
parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une
poupée.

 

Londres par hasard , d'Eva Rice – Ed. Baker
Street

Tara, adolescente un peu fantasque dont l'enfance a été
assombrie par la mort tragique de sa mère, vit avec son père vicaire et ses
sept frères et sœurs dans un presbytère de Cornouailles. Quand, lors d'un
mariage, elle est remarquée par un producteur de disques pour sa belle voix, sa
vie tranquille de jeune provinciale va basculer. Bientôt, accompagnée de sa sœur
Lucy - ravissante jeune femme qui brise tous les cœurs mais qui ne rêve que de
vieilles pierres -, elle partira pour Londres où elle enregistrera un disque et
connaîtra le succès artistique, en même temps que ses premiers amours avec un
photographe de mode.

Les deux filles seront plongées dans le bouillonnement culturel du Londres des
"Swinging sixties". Lucy va même se rapprocher d'un certain chanteur
et joueur d'harmonica qui deviendra par la suite l'une des plus grandes icônes
de l'histoire du Rock. Dans ce roman "vintage", où les éléments de
fiction et de la réalité se croisent et s'entremêlent, l'auteur dresse un
tableau saisissant et nostalgique de cette époque, nous immergeant dans
l'ambiance survoltée qui accompagnait les débuts des Beatles et des Stones,
quand Londres était la capitale de la musique et de la mode.

Une foule de personnages singuliers se dresse autour de Tara et de sa sœur, et
les intrigues et imbroglios amoureux et familiaux se multiplient. Tara va
triompher de bien de mésaventures dans ce roman initiatique plein d'espièglerie
et d'humour, teintée de cette petite musique très personnelle qui donne tout
son charme aux romans - so British.

Tout se mérite , de Voutch – Ed. Le Cherche Midi

Observateur amusé (et amusant !) de la vie d'aujourd'hui,
Voutch raconte le couple, la famille et le travail dans un album de dessins
inédits

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.