Cet article date de plus de trois ans.

8h30 politique. "Ce n'est pas avec des gens comme Laurent Wauquiez que l'on peut construire quoi que ce soit", pour l'élu FN Julien Sanchez

Alors que Marine Le Pen fait sa rentrée politique et entend réformer en profondeur le Front national en proie à des fractures internes, l'élu FN Julien Sanchez défend son parti et sa présidente. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire et conseiller régional d'Occitanie. (RADIO FRANCE)

"Le FN va très bien, merci" : Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire et conseiller régional d'Occitanie, invité du 8h30 politique de franceinfo samedi 9 septembre, défend le récent bilan de son parti et de sa présidente Marine Le Pen qui fait sa rentrée politique.

"C'est pas avec des gens comme ça que l'on peut construire quoi que ce soit", a réagi Julien Sanchez à propos d'un éventuel rapprochement avec Laurent Wauquiez, dans le cas où ce dernier prendrait la présidence du parti Les Républicains, en décembre.

Quelqu'un qui "vote socialiste"

"Monsieur Wauquiez a, par son refus de s'exprimer sur le sujet, avoué très clairement qu'il avait voté pour monsieur Macron. Donc voilà, pour quelqu'un qui vote socialiste à chaque élection lorsque le Front national est au second tour, c'est pas avec quelqu'un comme ça qu'on peut construire quoi que ce soit", a déclaré Julien Sanchez.

"Ce n'est pas avec des gens comme L. Wauquiez qu'on peut construire quoi que ce soit" - J. Sanchez

Marine Le Pen "a fait une excellente campagne"

Elle est loin, la joie de voir le Front national au second tour de l'élection présidentielle. Des voix montent contre la présidente en interne, qui a de son propre aveu raté le débat d'entre-deux-tours. Mais il n'y a pas de raison de "rougir", pour Julien Sanchez qui salue le mea culpa de Marine Le Pen.

"Marine Le Pen a reconnu que le débat était difficile" - Julien Sanchez

Les Insoumis ? "L'anti-France"

Marine Le Pen prononcera un discours samedi 9 septembre à Brachey, en Haute-Marne, "pour défendre la France de la ruralité", souligne Julien Sanchez. S'en suivra un "tour de France" visant à remobiliser l'électorat du parti d'extrême droite.

Depuis la rentrée parlementaire et malgré la présence de Marine Le Pen dans les rangs des députés, c'est La France insoumise et son leader Jean-Luc Mélenchon qui ont pris la place de principale voix d'opposition à la majorité gouvernementale. "On entend les Insoumis parce qu'ils ont un groupe parlementaire et qu'avec un groupe on a des moyens d'expression que n'a pas le FN aujourd'hui avec huit députés", estime Julien Sanchez. Pour lui, les députés de La France Insoumise "préfèrent donner des avantages à l'immigration qu'à la France."

Les députés FI "les députés de l'anti-France" attaque Julien Sanchez

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers L'invité de 8h30

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.