8h30 franceinfo, France info

VIDEO. Canicule : "Il faut se découvrir, s'allonger, se brumiser, se mettre dans une pièce fraîche", conseille le président de MG France

Jacques Battistoni, médecin et président du syndicat MG France, était l'invité du "8h30 politique" de franceinfo jeudi 25 juillet. Il a notamment donné des conseils de prévention alors que 20 départements français sont en alerte rouge à la canicule.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, sur franceinfo le jeudi 25 juillet.
Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, sur franceinfo le jeudi 25 juillet. (FRANCEINFO)

Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, premier syndicat de médecins généralistes, a livré de précieux conseils alors que la France connaît une deuxième vague de canicule en un mois. Le médecin a d'abord rappelé qu"on doit faire attention pour nous-mêmes et pour les autres" lors de ces fortes vagues de chaleur. "Ca doit nous amener à une grande vigilance", a-t-il ajouté car "personne n'est épargné". Jacques Battistoni a indiqué que "toute personne qui a une activité physique qui travaille en plein soleil est très vite en situation où elle a des difficultés à compenser la chaleur". La priorité lors de ces vagues de chaleur est de "refroidir le corps, d'éviter d'être dans des endroits chauds, il faut rester au frais". "Quand on a de la fièvre, il faut se découvrir, s'allonger, se brumiser, se mettre dans une pièce fraîche", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, "une vigilance toute particulière doit être observée pour les personnes fragiles comme les personnes âgées et les enfants", rappelle le médecin. Comment reconnaître une personne qui est victime d'un coup de chaud ? "Cela va se manifester par une peau chaude, la personne est rouge, les lèvres commencent à être un peu désséchées. Ce n'est pas une déshydratation, mais une augmentation de la chaleur corporelle", a décrit Jacques Battistoni.

Également interrogé sur la nécessaire adaptation au réchauffement climatique, le président du syndicat MG France a indiqué que "le changement climatique implique une formation différente, une approche différente des médecins". "C'est le défi de l'avenir", a-t-il jugé.

"Nous devons passer très probablement d'un exercice centré sur l'individu, centré sur le soin porté à une personne, vers une prise en compte d'un danger lié à l'environnement pour l'ensemble de la population", a estimé le syndicaliste.

Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, sur franceinfo le jeudi 25 juillet.
Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, sur franceinfo le jeudi 25 juillet. (FRANCEINFO)