Rodéos urbains : pour Othman Nasrou (LR), "Gérald Darmanin est en échec sur la maîtrise de la situation"

écouter (26min)

Le vice-président Les Républicains de la région Île-de-France était l'invité du "8h30 franceinfo" le mardi 9 août.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 

"Nous avons besoin d'une politique de fermeté sur le plan de la sécurité et Gérald Darmanin est en échec sur la maîtrise de la situation", a déclaré ce mardi  9 août sur franceinfo Othman Nasrou, vice-président Les Républicains de la région Ile-de-France en réaction à l'intensification des contrôles annoncé la veille par Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, pour lutter contre le phénomène des rodéos urbains. 

"Commentateur de sa propre inaction"

"Je n’applaudis plus les messages, nous attendons des actions et des actes et avec Gérald Darmanin l’histoire est un éternel recommencement. Le bilan de Gérald Darmanin n’est pas bon, les chiffres de l’insécurité explosent et il nous donne le sentiment de ne plus avoir la maîtrise de la situation", a critiqué M. Nasrou. "C’est comme s’il était le commentateur de sa propre inaction. Nous avons besoin d'une politique de fermeté sur le plan de la sécurité et Gérald Darmanin est en échec sur la maîtrise de la situation", a-t-il poursuivi. 

"Sentiment d'impunité"

Après le rodéo urbain dans le Val-d'Oise où deux enfants ont été gravement blessés vendredi 5 août, le vice-président Les Républicains de la région Île-de-France a insisté sur "le sentiment d’impunité" de certaines personnes. "Cela fait des années que ce phénomène s’aggrave. La nouvelle loi va dans le bon sens mais elle est insuffisante, il faut aller plus loin notamment dans la saisie des véhicules.

"J’ai l’impression que la place Beauvau est devenue une agence de communication."

Othman Nasrou

à franceinfo

Gérald Darmanin, ancien LR, est en poste depuis cinq ans comme ministre de l'Intérieur, mais Othman Nasrou "ne voit pas les actes" depuis son arrivée. "J’ai l’impression que la place Beauvau est devenue une agence de communication". Il soutient que "la droite faisait mieux à l'époque, même si elle n'a pas tout bien fait, mais sur le plan de la sécurité les résultats étaient bien meilleurs." Othman Nasrou a néanmoins reconnu que la droite, avec la suppression des effectifs de police sous Sarkozy, "n'aurait pas dû donner ce signal de désengagement de l'Etat sur la sécurité."

Othman Nasrou, vice-président Les Républicains de la région Île-de-France était l'invité du "8h30 franceinfo" le mardi 9 août. Revoir l'interview en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.