8h30 franceinfo, France info

Retraites, grève du 5 décembre... le "8h30 franceinfo" de Geoffroy Roux de Bézieux

Le "patron des patrons" Geoffroy Roux de Bézieux était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 22 novembre 2019.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité du \"8h30 franceinfo\", vendredi 22 novembre 2019. 
Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité du "8h30 franceinfo", vendredi 22 novembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, était l'invité du "8h30 franceinfo", vendredi 22 novembre 2019. Réforme des retraites, grève du 5 décembre, pessimisme des Français... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. 

Retraites : "le gouvernement doit dire où il va"

"La retraite ça concerne tout le monde, on voit bien que c'est anxiogène, c'est pour longtemps", affirme Geoffroy Roux de Bézieux. "Le gouvernement doit dire où il va, ce qu'il veut faire", déclare-t-il à propos de la réforme des retraites, une demande également formulée par les syndicats. 

L'augmentation du nombre des organisations qui sont contre la réforme est causée par le silence du gouvernement, assure Geoffroy Roux de Bézieux. "Tout le monde est contre sans savoir ce qu'il y a dedans. Je pense que la première chose à faire, c'est de dire ce qu'il y a dedans, (...) essayer de donner des axes forts", juge-t-il. 

5 décembre : "une grève essentiellement dans le public"

"Les foyers de grève sont essentiellement chez des employeurs publics", réagit Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, à propos des appels à la grève du 5 décembre. Selon le patron des patrons, le malaise social dans le secteur public n'a pas été suffisamment pris en compte au moment venu. "J'entends toute la journée l'État nous donner des leçons, (...) mais ne pas donner l'exemple dans les emplois publics", accuse-t-il.

En revanche, selon Geoffroy Roux de Bézieux, "tout ce qui remonte de nos fédérations, c'est que dans les entreprises privées, le climat social est bon. Il y a bien sûr çà et là des problèmes, parce que ce sont des organisations d'hommes et de femmes", nuance-t-il.

La France, un "pays trop négatif"

Emmanuel Macron a déploré que la France soit actuellement un "pays trop négatif", lors d'un déplacement, ce jeudi, à Amiens (Somme). "Il n'a pas tort", répond Geoffroy Roux de Bézieux. "Je reçois beaucoup de dirigeants d'entreprises étrangers, qui viennent voir s'ils vont investir en France, raconte le président du Medef. Ils terminent tous en disant : 'mais vous avez quand même un pays de cocagne.'" 

Geoffroy Roux de Bézieux n'arrive pas à voir ce qui déclenche ce pessimisme chez les Français. "Bien sûr que la France n'est pas un paradis, concède-t-il, mais regardons autour de nous, ce n'est pas pour rien que des centaines de milliers de gens veulent venir en France."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du vendredi 22 novembre :

Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité du \"8h30 franceinfo\", vendredi 22 novembre 2019. 
Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, invité du "8h30 franceinfo", vendredi 22 novembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)